Temps de lecture estimé : 4 minutes

La Fédération des Très Petites Entreprises (FTPE) de Saint-Martin et Saint-Barthélemy débute ses travaux pour structurer le réseau économique local. Un appel à candidature est lancé aux cabinets de conseil pour mettre en place le dispositif d’accompagnement dont vont pouvoir bénéficier les entrepreneurs adhérents.

La quasi-totalité de notre tissu économique, 99%, est composé de très petites entreprises, tissu d’autant plus fragile sur un territoire en crise. Au mois de juin la Fédération des Très Petites Entreprises de Saint-Martin et Saint-Barthélemy voyait le jour, afin que les structures locales de moins de 10 salariés puissent bénéficier de tous les réseaux FTPE de France, ce qui constitue une avancée importante en faveur du développement économique de Saint-Martin. Le bureau de l’association étant installé sous la présidence d’Angèle Dormoy, les membres de la FTPE ont donc commencé à retrousser leurs manches. « Nous travaillons actuellement à construire les partenariats » indique Angèle Dormoy. En adhérant à cette association loi 1901, les entrepreneurs locaux vont en effet pouvoir non seulement se structurer mais aussi tirer profit des différents partenariats institutionnels tissés par la FTPE.

Un plan d’accompagnement

Partout en France la FTPE accompagne les très petites entreprises adhérentes du réseau pour les aider à consolider leur activité. A Saint-Martin, la fédération va également permettre de proposer aux entrepreneurs locaux un plan d’accompagnement à la restructuration et au développement. Pour ce faire, la FTPE lance un appel à candidature aux cabinets de conseil (experts comptables, avocats…) pour mettre en place ce dispositif (lire encadré). Un dispositif qui prend en compte les difficultés que peuvent rencontrer les TPE notamment pour ce qui concerne l’accès aux financements bancaires et leur niveau d’endettement vis-à-vis des organismes sociaux et fiscaux. Une fois le dispositif opérationnel, l’entrepreneur adhérent à la FTPE pourra bénéficier de prestations de conseil, souvent coûteuses pour les petites structures, à un prix très avantageux puisque les différents partenariats institutionnels du réseau permettront d’aider au financement de ces accompagnements. Ceux-ci peuvent concerner la restructuration de l’entreprise avec par exemple des audits de gestion, des propositions de moratoires aux organismes sociaux et fiscaux ou encore des montages de dossiers de financement à présenter aux partenaires bancaires. Les entrepreneurs pourront également bénéficier de formations dans différents thèmes liés à la gestion d’entreprise.

Ce plan d’accompagnement pourrait ainsi répondre aux difficultés que rencontre une grande partie des entreprises locales, fragilisées tant par la crise économique que par l’absence de connaissances dans les rouages administratifs et financiers.

Une grande campagne d’adhésion

Seules les entreprises adhérentes à la FTPE pourront bénéficier des avantages liés au réseau. Au mois d’octobre, la fédération va donc lancer une grande campagne d’adhésion afin de fédérer un maximum d’entrepreneurs saint-martinois. Dès le mois prochain également, la FTPE assurera des permanences à la CCISM et organisera des rencontres pour animer le réseau.

Une avancée notable pour le monde de l’entreprise local, qui devrait gagner un peu plus en représentativité. Les TPE, dont le nombre est estimé à 3000 sur le territoire, représentent en effet le plus fort potentiel d’embauche.


 

Appel à candidature pour les cabinets conseil

 Dans le cadre du plan d’accompagnement à la restructuration et au développement des très petites entreprises, la FTPE de Saint-Martin et Saint-Barthélemy lance un appel à candidature auprès des cabinets de conseil. 5 cabinets seront retenus pour l’agrément qui leur permettra d’assurer les prestations techniques relevant du dispositif. Le cabinet conseil agréé sera mandaté par la FTPE auprès des entreprises postulantes pour le plan d’accompagnement à la restructuration et au développement. Ce plan est divisé en plusieurs axes : restructuration, accompagnement / pérennisation, aide à l’export, formation. Les agréments seront validés par le tribunal de commerce de Saint-Martin. Les dossiers de candidature doivent être adressés sous pli fermé avec la mention « Agrément cabinets-conseil » en précisant pour quel domaine d’activité, et déposés à la FTEP, (hébergée à la CCISM) 10 rue Jean-Jacques Fayel à Concordia. La date limite de réception des dossiers est fixée au 26 septembre, 12 heures. 

FTPE Saint-Martin et Saint-Barthélemy
Tél. 0690 66 55 00
ftpe.fwi@icloud.com 
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.