Temps de lecture estimé : 3 minutes
Le lundi 15 septembre, suite à l’appel à la grève lancé par plusieurs syndicats de pilotes de ligne d’Air France pour la période du 15 au 22 septembre, plus de la moitié des vols de la compagnie avaient été annulés. Le mouvement a été prolongé jusqu’au 26 septembre, clouant une bonne partie des avions au sol. A Saint-Martin, des vols ont également été annulés.

La semaine dernière, alors que la moitié des vols d’Air France étaient annulés un peu partout, Saint-Martin avait été épargné les premiers jours par le mouvement social. Mais l’exception n’aura pas duré puisque depuis samedi, les vols sont annulés à destination de l’aéroport Princess Juliana. Quant aux prochains vols à destination de Saint-Martin ou de l’aéroport Roissy-Charles De Gaulle depuis Juliana, ils devraient être opérés jeudi et samedi, mais il n’est pour l’instant pas possible de savoir s’ils seront annulés ou pas, car la compagnie indique que « des perturbations de dernière minute ne sont pas à exclure », et ce, même si le programme de vol est mis à jour 24 heures avant l’heure du départ. Selon le site Internet de la compagnie, les clients qui ont laissé leur contact seront informés personnellement par SMS ou e-mail. La compagnie leur conseille toutefois de « vérifier les informations sur les vols opérés » avant de se rendre à l’aéroport, voire de reporter leur voyage jusqu’au 12 octobre inclus, de modifier leur billet sans frais ou de se le faire rembourser si le vol est annulé ou retardé de plus de 5 heures. Air France a également fait référence à des « possibilités de dédommagement ». Ces conseils ont certainement porté leurs fruits puisqu’il n’y avait pas foule au comptoir Air France de l’aéroport Princess Juliana ce lundi, et ce malgré l’annulation du vol du jour à destination de Saint-Martin puis de Paris-Charles de Gaulle.
Des clients
 
Également cloués au sol
 
Depuis samedi, des clients Air France sont donc cloués au sol. Et d’autant plus qu’il n’y a qu’un vol hebdomadaire de la compagnie Air Caraïbes durant la basse saison (le samedi). Ceux qui sont dans l’urgence du départ doivent, au choix, passer par la Guadeloupe ou par Miami avec une compagnie américaine. En attendant, les autres sont logés dans divers endroits, et notamment à l’hôtel Mercure de la Baie Nettlé qui, dans l’urgence ce lundi suite au vol vers Paris qui a été annulé, n’a pas pu nous transmettre le nombre de ses clients qui se trouvent dans cette situation. Par ailleurs, nous avons tenté de joindre la compagnie Air France à l’aéroport Juliana sur les mesures qu’elle prenait pour venir en aide à ses clients, mais elle n’a pas souhaité répondre à nos questions. A noter que chaque jour de grève provoque « des pertes d’exploitation pouvant aller jusqu’à 20 millions d’euros par jour », selon la compagnie. Et il est probable qu’elle entraîne également un manque à gagner au niveau du tourisme à Saint-Martin, même si certains vont jouer les prolongations jusqu’à ce qu’ils puissent prendre un nouveau vol ou trouver une solution pour quitter l’île.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.