Temps de lecture estimé : 3 minutes
Environ 300 personnes ont participé, le jeudi 25 septembre dernier, au colloque sur le tourisme ultramarin à l’Assemblée nationale organisé par la Fédération des Entreprises d’Outre-mer (FEDOM) et le député Daniel Gibbs.

Très attendu, ce colloque était intitulé « Tourisme Outre-mer : Osons une nouvelle dynamique ». De nombreuses questions y ont été abordées par les intervenants : « Quelles sont les solutions concrètes pour re doper un secteur économique malade ? » ; « la crise du tourisme outre-mer est-elle strictement liée à un manque de moyens ou de répartition budgétaire mal adaptée aux besoins du secteur ? » ; « ne faudrait-il pas tout remettre en question et poser de nouvelles bases afin de construire un nouveau modèle de développement touristique, adapté aux spécificités de chacun des territoires ? » ; « quel rôle les professionnels du tourisme attendent-ils aujourd’hui  de leurs partenaires économiques et institutionnels ? » ; « les compagnies aériennes françaises ont-elles bien intégré ces enjeux et sont-elles de réels partenaires dans les  nouveaux besoins de développement ? », etc. Par ailleurs, deux tables rondes ont permis aux professionnels et experts du secteur touristique ultramarin d’échanger sur le sujet : « solutions concrètes pour faire face aux problèmes structurels du tourisme ultramarin » et « A la conquête de nouvelles stratégies de développement commercial pour une ouverture à de nouveaux marchés ». Parmi les intervenants : le Directeur général d’Atout France, Christian Mantéi, Christian Oberlé, Directeur commercial Air France Caraïbes et Océan indien, Philippe Thévenet de l’Association des hôteliers de Saint-Martin, Michel Monvoisin, PDG Air Tahiti Nui etc.
 
Diverses mesures
 
Dans sa conclusion, la Ministre des Outre-mer George-Pau Langevin a rappelé les mesures d’ores et déjà adoptées par le gouvernement pour venir en aide au secteur touristique, notamment un crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) renforcé à 9 % « et la réflexion en cours sur la possibilité d’un taux « super renforcé » pour les secteurs exposés, au premier rang desquels le tourisme ».
Madame Pau-Langevin a également annoncé la signature prochaine d’une convention entre le Ministère des Outre-mer et Atout France, laquelle devra notamment contribuer « à un meilleur positionnement stratégique des destinations ultramarines » ou encore à « la réflexion sur des sujets structurants tels qu’une meilleure prise en compte de la saisonnalité ». La Ministre a enfin annoncé qu’elle avait obtenu que la dernière séance plénière du Conseil de promotion du tourisme – dont la mission est de proposer une stratégie pour le tourisme français à l’horizon 2020 – soit consacrée aux outre-mer.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.