Temps de lecture estimé : 2 minutes
Jeudi dernier le tribunal de Saint-Martin avait à juger deux prévenus qui s’étaient improvisé dans le transport public sans autorisation. Depuis la règlementation par la Collectivité des transports publics, de nombreux cars « marrons » sont en effet dans l’illégalité et risquent des peines en correctionnelle.

C.C., immatriculé en partie hollandaise, est chauffeur d’un bus de 7 places avec lequel il propose un service régulier dont notamment un transport scolaire au départ de Cole Bay. Des habitués faisant le trajet quotidien le payent 300 dollars par mois. M.M. également immatriculé en partie hollandaise proposait le trajet pour 1 dollar de Sandy Ground à Marigot. Récidiviste, M.M. s’était déjà acquitté d’une amende de 1000 euros mais a quitté l’île depuis. C.C. et M.M. n’ont pas de convention avec les services de la COM et les transports proposés, de par leur illégalité, sont risqués pour les usagers ignorant pour la plupart l’interdiction. Des peines sensées être de dissuasion ont été décidées par le tribunal. Pour C.C. 900 euros d’amende pour travail dissimulé et 120 euros pour transport public sans convention avec l’autorité organisatrice compétente. M.M. est condamné pour les mêmes délits à 800 euros et 110 euros d’amendes. Les deux prévenus étaient absents à l’audience
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.