Temps de lecture estimé : 5 minutes
Les rencontres de la sécurité ont lieu actuellement partout en France, Saint-Martin compris. Elles se poursuivent jusqu’à ce samedi 11 octobre sur le front de mer de Marigot, où la population est invitée à venir rencontrer les acteurs de la sécurité.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce mardi, le préfet Philippe Chopin a rappelé que ces rencontres de la sécurité sont un «moment de rencontre entre les acteurs de la sécurité et la population». Il s’agit pour le grand public de (re)découvrir les techniques d’intervention et de prévention des gendarmes, policiers, pompiers, personnels de la sécurité civile, etc., et de «rendre hommage à tous ceux qui se dévouent pour les autres». Car selon lui, «on sait quand on part, mais on ne sait pas si l’on va revenir et comment». Et ces rencontres de la sécurité comptent un nouveau partenaire cette année : l’Association de lutte contre l’exclusion et la délinquance (ACED). L’organisme s’est associée avec la préfecture par le biais de la signature d’une convention-cadre ce mardi pour «mutualiser les efforts» en matière de prévention. Ce partenariat va permettre à l’association de placer des agents de médiation dans les quartiers, le but étant d’augmenter leur nombre petit à petit. A noter que l’ACED travaille avec la préfecture au niveau de la délinquance en général, mais aussi au niveau de la délinquance routière.
 
Stands et démonstrations
L’inauguration officielle des stands réunira le préfet Philippe Chopin et la présidente Aline Hanson ce samedi 11 octobre à 9 heures sur le front de mer de Marigot. Ces stands seront l’occasion pour le grand public d’échanger avec les acteurs de la sécurité. En effet, les différents métiers y seront présentés et la population est invitée à assister à des démonstrations. Les pompiers vont notamment présenter leur matériel et procéder à des manœuvres (incendie et désincarcération). «Ce sera aussi l’occasion de recruter des sapeurs-pompiers volontaires pour l’année 2015», a déclaré le lieutenant Jean-Michel Brisard. Les gendarmes et policiers territoriaux vont présenter le Taser et faire deux démonstrations (contrôle routier avec le chien armes de la police territoriale et fouille d’individu avec le chien stupéfiants et usage factice du Taser). «Les gendarmes pourront expliquer leurs actions et montrer à la population qu’il ne s’agit pas pour eux de faire entrer de l’argent dans les caisses de l’Etat. Sauver une vie est bien plus important qu’un timbre-amende», a affirmé le préfet Chopin. La brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) sera également sur place pour sensibiliser la population aux violences dans les établissements scolaires. Les agents de la police aux frontières (PAF) vont se livrer à une présentation générale de cet organe et animeront un atelier sûreté et un atelier fraude, la sûreté et la fraude étant les deux missions principales de la PAF. «Nous allons présenter un panel de faux documents et montrer au public les méthodes que nous utilisons pour détecter les faux papiers, mais aussi les objets interdits que les passagers tentent de faire entrer dans les avions», a indiqué le brigadier-chef Abelard. Quant à l’association des sauveteurs en mer (SNSM), elle aura également un stand et fera des démonstrations (lance incendie et sauvetage de noyés). Le public pourra également visiter le canot de sauvetage de l’association qui sera à quai. La Croix Rouge présentera son matériel et procédera à une démonstration en matière de réduction des risques. Enfin, l’ACED, qui a «toujours soutenu cette démarche», dixit sa présidente Audrey Claxton, organisera un atelier de sensibilisation dédié aux jeunes en insertion, ainsi qu’une présentation vidéo.
Ces rencontres de la sécurité, au-delà de leur objectif pédagogique, constituent un «moment privilégié de dialogue entre les acteurs de la sécurité et la population» et devraient contribuer «au respect mutuel que chacun mérite», souligne le ministère de l’Intérieur qui est à l’origine de ces rencontres.
 
Sur la route…
Selon le préfet, ces rencontres sont couplées avec la semaine de la sécurité routière pour continuer de sensibiliser le public à ces questions. C’est ainsi que l’ACED et les pompiers sont intervenus auprès des jeunes ce mercredi sur la délinquance routière (usage du casque notamment) et que la brigade motorisée de la gendarmerie doit intervenir ce vendredi sur l’usage des deux-roues auprès des jeunes du lycée. Et pour continuer la prévention, le préfet a un projet : installer, comme en métropole, des silhouettes noires sur les lieux d’accidents mortels pour sensibiliser les autres conducteurs et des panneaux indiquant le nombre d’accidents mortels qui ont eu lieu depuis le début de l’année à Saint-Martin aux quatre frontières terrestres. « Il y a eu six décès sur les routes de Saint-Martin depuis le début de l’année. Je ne dis pas que le non-port du casque est seul responsable, mais aucun des conducteurs ne portait de casque. C’est symbolique », a indiqué M. Chopin. «Et il n’y a pas que les tués. Il y a aussi ceux qui restent handicapés à vie suite à un accident », a-t-il conclu.
 
Programme des rencontres de la sécurité
Préfecture
Animation générale
Mise à disposition de prospectus
SDIS
Présentation de matériel
Manœuvre incendie : 9h30
Manœuvre désincarcération :11h
Gendarmerie et Police Territoriale
Atelier présentation Taser
Présence de 2 motards de la BMO avec leurs motocyclettes
Contrôle routier avec le chien « armes » de la police territoriale : 10h
Fouille d’individu avec le chie n stup et l’usage (factice) du taser : 10h30
Police Aux Frontières
Présentation générale de la PAF
Atelier sûreté
Atelier fraude
ACED
Animation, rencontre et médiation contre la délinquance : A partir de 11h30
SNSM
Présentation de la SNSM
Canot de sauvetage à quai, visite possible
Démonstration lance incendie et sauvetage de noyés : 11h30
Croix Rouge Française
Présentation générale et de matériel ; démonstration en matière de réduction des risques.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.