Temps de lecture estimé : 2 minutes
Vendredi dernier, un mouvement social initié par l’UTC / UGTG à la cuisine centrale a quelque peu perturbé le déjeuner des écoliers. 

Vendredi dernier, un mouvement social initié par l’UTC / UGTG à la cuisine centrale a quelque peu perturbé le déjeuner des écoliers. Ainsi qu’en témoigne le parent d’une élève scolarisée à Evelina Halley « nous avons été appelés pour récupérer notre fille ou à défaut lui apporter un repas complet » témoigne t-il. « Les enfants n’avaient qu’un bout de pain et une brique de jus de fruit alors qu’on nous avait quand même promis des sandwiches ». Par voie de communiqué, le syndicat UTC/UGT affirmait en effet condamner « fermement le harcèlement et la discrimination syndicale dont est victime la secrétaire de la section de Saint-Martin de la part des représentants de la COM et de la CTOS ». L’organisation syndicale justifie le mouvement social par « le silence de ces autorités territoriales, et l’absence totale de projet territorial tant sur le plan de formation, que de l’évolution professionnelle du personnel ». Et ceci « en dépit des différents protocoles d’accord et relevés de décisions signés avec les différents présidents de la Collectivité et de la Caisse Territoriale des OEuvres Scolaires sur le fonctionnement de la collectivité et les conditions de travail des agents titulaires, non titulaires et contractuels ». Reste encore à savoir si cette grève sera reconduite à la rentrée. 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.