Temps de lecture estimé : 3 minutes
La Journée mondiale du refus de la misère se tenait ce vendredi 17 octobre. Cet événement, qui est décliné à Saint-Martin depuis 2006, était « célébré » par les personnels, bénévoles et usagers du Manteau et de la Croix Rouge.

Cette journée a été créée il y a 27 ans et est officiellement reconnue par l’ONU depuis 1992. Elle poursuit trois objectifs : donner la parole aux plus démunis sur les conditions indignes qu’ils vivent, leurs résistances quotidiennes et leurs aspirations, mobiliser citoyens et responsables publics et constituer un point d’appui pour une lutte de fond contre la misère toute l’année. Et selon les personnes qui ont lancé cette journée en 1987, la misère est une « violation des droits humains fondamentaux », mais « elle n’est pas fatale, et peut être combattue et vaincue ». A Saint-Martin, des animations liées à cette Journée se tenaient ce vendredi dans les locaux de l’association le Manteau sur la route du Fort Louis (animations, jeux, musique, buffet, tombola, etc.). « La Journée mondiale du refus de la misère est un des points forts de notre fonctionnement », explique Fernand Semedo, directeur du centre d’accueil et d’hébergement d’urgence (CAHU) que constitue le Manteau de Saint-Martin. Et d’indiquer aussi qu’entre 70 et 80 usagers sont passés par le centre durant toute la journée qui a débuté par l’ouverture du vestiaire, permettant aux usagers de récupérer des vêtements. L’événement s’est achevé par la distribution de la soupe à 18h, avec l’aide des bénévoles de la Croix Rouge qui ont pris le relais. A noter que cette journée était également l’occasion pour le Manteau de lancer un appel aux dons qui complètent les subventions que reçoit l’association: « le 17 octobre est une journée de solidarité et de partage, lancée à l’initiative du Père Charles, pour que les uns et les autres viennent ensemble partager un repas et un bon moment ». Et de conclure que la distribution de la soupe a pu se mettre en place grâce à Midi Caraïbes qui a fourni les légumes. Présent lors de l’événement, le député Daniel Gibbs a tenu à féliciter et encourager « tous ceux qui contribuent à l’existence et au fonctionnement du Manteau ». Il a également rappelé son soutien aux bénévoles qui « agissent souvent dans l’ombre ». Le préfet Philippe Chopin s’est également rendu au Manteau pour l’événement.

Les actions de la Croix Rouge

La délégation territoriale de la Croix Rouge a participé aux actions du Manteau en distribuant la soupe à quelques familles démunies conviées pour l’occasion. Et selon les bénévoles, « la soirée était très conviviale et les familles ravies de cette initiative ». D’autres bénévoles se sont rendus dans les quartiers sensibles et ont offert un bol de soupe et du pain aux sans-abris. Le lendemain, samedi 18, c’est aux plaisanciers qui ont subi des dégâts sur leur bateau lors du passage du cyclone Gonzalo qu’ils sont allés offrir un peu de réconfort avec un petit-déjeuner. 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.