Temps de lecture estimé : 2 minutes
Dimanche, la 31ème édition du My Gardian Group Walk & Run a vu Christopher Zablocki et Muriel Rareg s’imposer sur le 10 km, l’épreuve phare.

Les organisateurs avaient espéré une fréquentation en hausse par rapport à 2013. Ils n’avaient certainement pas prévu qu’un phénomène météorologique viendrait perturber la préparation d’un grand nombre de participants potentiels. Tant pis, la fête a quand même eu lieu en présence de plus d’une centaine de coureurs et de marcheurs. Ceux-ci ont eu le choix entre trois courses, ou plus exactement entre 2 courses (3 et 10 km) et une marche (8 km). Dans l’épreuve reine, celle du 10 km, Christopher Zablocki, ultra favori, a littéralement loupé le départ. « J’étais en train de me préparer quand j’ai remarqué que la course avait déjà commencé, explique le vainqueur de l’édition précédente. J’ai rapidement mis mes chaussures et je me suis élancé avec près de 2 minutes de retard. » Un handicap insuffisant…

En l’espace de quelques foulées, l’Américain rattrape le peloton puis s’en échappe. Il entre en premier dans Philipsburg, vire en premier à Pointe Blanche. Sans surprise, Zablocki franchit aussi l’arrivée en premier, sur le parking de l’agence Gardian Group Fatum (en face du Grand Marché à Bush Road). Son temps est canon : 35’54’’, soit un temps réel qui avoisine les 33 minutes. Chez les dames, de retour de Guadeloupe où elle s’est mesurée à l’élite internationale, Muriel Rareg décroche sa première victoire en 51’32’’. Bien que très heureuse, l’athlète relativise sa performance. « Je suis super contente, c’est la première fois, mais il faut dire que mes concurrentes n’étaient pas là. Noëlle (Denux) est partie, Cathy (Guérard) n’est pas venue. Mais quand même, première femme, je suis super contente. »

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.