Temps de lecture estimé : 2 minutes
Vendredi soir, à Bellevue, le trail de nuit La Noctambule a réuni près de 200 participants. Greg Pigeon s’impose dans l’épreuve du 8 kilomètres avec un chrono de 40’49’’.

Pour sa première édition, La Noctambule a dépassé toutes les espérances, tant du point de vue de la fréquentation que des performances. Ouverte aux coureurs et aux marcheurs de tout âge et de tout niveau, cette nouvelle venue dans le paysage des courses en pleine nature a attiré 172 intrépides dans les bois. La nuit tombée, lampe vissée sur le front et téléphone portable « scratché » sur le bras, cette foule de traileurs du soir s’est lancée à l’assaut de la partie basse de Bellevue. En tête dès les premiers mètres, le triathlète Greg Pigeon a mené la course d’un bout à l’autre et s’impose en 40’49’’, au terme de huit kilomètres dans l’obscurité. « On ne sait pas où sont les concurrents, explique le vainqueur. Il y a toujours des lumières, on se dit que c’est peut-être un coureur qui revient alors il faut toujours relancer. » Chez les dames, une certaine Claire Buatois s’adjuge la première place en 54’03’’.

Pour celles et ceux qui trouvaient la formule à 8 kilomètres trop copieuse, le chef avait pensé à préparer un menu plus léger, 4 kilomètres seulement, mais tout aussi bon. A cet exercice, Michael Laplante a été le plus rapide à surgir dans la nuit et boucle le parcours en 29’39’’. A l’arrivée, le sympathique Canadien, presque étonné par sa performance, raconte une expérience unique. « Je le faisais pour le plaisir, je ne pensais pas terminer premier. Je me suis bien amusé. Le soir c’est vraiment cool. Tu es dans ta petite bulle, tu te concentres sur tes pas. Tu entends les criquets, tu vois même les yeux des araignées qui brillent dans la nuit. » Un enthousiasme que partage également Célia Daizey, première féminine en 30’30’’. « C’était la première fois que je courais de nuit. J’ai bien aimé. En plus, on découvre la nature d’une autre façon. C’était vraiment une super expérience. A refaire ! » Tout est dit.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.