Temps de lecture estimé : 2 minutes
Plus qu’un simple stage d’entraînement anecdotique, le Building Block to Success a été un vrai succès et compte bien s’inscrire dans la durée.

Son but était de faire découvrir aux jeunes Saint-Martinois les fondamentaux du basket en travaillant aussi bien le physique que le mental. Pari gagné pour cette 1ère édition du Building Block to Success, le camp d’entraînement organisé par l’association Backayard Pro (Thunderz). Du 20 au 25 octobre, plus d’une quarantaine d’enfants et d’adolescents se sont rendus quotidiennement sur le playground de la Savane pour profiter des précieux conseils de deux professionnels américains. Venus spécialement de leur Californie, le coach Donovan Blythe et sa protégée, la joueuse Courtney Dunn, ont confronté nos basketteurs aux méthodes d’entraînement de haut-niveau… avec succès. Face à la rigueur de coach D, les joueurs et les joueuses ont redoublé d’effort et se sont vite rendus compte de l’amélioration au niveau de leur maîtrise du ballon.
Au fil de la semaine, les entraînements se sont intensifiés. Exercices de flexions, de cardio, de tension, mouvements répétitifs, tirs au panier… Les jeunes n’ont jamais abandonné, s’attirant ainsi toute l’admiration des techniciens. A la fin du stage, Jean-Jude Paul, le coach des Thunderz connu également pour son inflexibilité, n’en croyait pas ses yeux. « Je n’ai jamais vu des jeunes en vouloir autant après avoir travaillé si dur pendant quatre jours. Coach D. nous avait prévenus de la dureté de son travail et qu’il n’aurait pas peur de pousser ses clients jusqu’au bout. » Quant à l’entraîneur américain, il s’est dit très satisfait de ce stage. Il est même confiant sur l’avenir de certains qui pourraient prétendre d’ici quelques années à évoluer aux Etats-Unis. L’association Backayard remercie évidemment tous ses partenaires qui ont rendu cet événement possible.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.