Temps de lecture estimé : 2 minutes
A l’audience correctionnelle du 6 novembre dernier, R.W. jeune homme pourtant sans histoires, est accusé d’avoir conduit un scooter sans permis, sans assurance et d’avoir causé un accident de la circulation en renversant un piéton.

Le 13 juillet dernier, il est 22 heures quand N.Y. âgé de 16 ans traverse la rue de Concordia avec un ami. Un scooter arrive à vive allure, freine in extremis et heurte le jeune homme qui perd connaissance sous la violence du choc. L’ITT est d’un mois et les séquelles importantes avec fracture du bras et traumatisme crânien. Depuis la victime est retournée à Montpellier où elle réside et a dû subir de nombreux soins, pour lesquels son avocat demande une provision de 20 000 euros et 2000 euros de dommages-intérêts. Le prévenu est contrôlé à l’éthylotest qui s’avère positif. Le véhicule emprunté à un ami a été volé et n’est pas assuré. R.W. est donc accusé de recel. Le prévenu fait pourtant son mea culpa et dit être resté en contact avec la victime par téléphone. Le procureur préconise des peines avec sursis pour les deux délits. Le tribunal décide de la relaxe pour le recel, de 6 mois avec sursis pour la conduite dangereuse et du paiement d’une provision de 5000 euros dans l’attente de l’expertise médicale.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.