Temps de lecture estimé : 3 minutes
À l’occasion du Forum Emploi des Régions Ultrapériphériques d’Europe (RUP), qui se déroulait aux îles Canaries, le 14 novembre dernier, le Réseau Emploi RUP a officiellement été lancé. La Collectivité était présente.

La Collectivité de Saint-Martin, représentée par Thierry Gombs, directeur général du pôle développement humain et Rudya Lake, chargée de mission Affaires européennes, participait au Forum Emploi des Régions Ultrapériphériques d’Europe, qui se déroulait à Santa Cruz de Tenerife, aux îles Canaries, le vendredi 14 novembre dernier. Suite à la signature de l’accord du projet emploi RUP par l’ensemble des présidents des régions ultrapériphériques, le Réseau Emploi RUP a donc officiellement été lancé à l’occasion de ce forum. Ce dernier a rassemblé des représentants politiques et techniques des RUP en charge de l’emploi et de la formation, des représentants du Parlement européen et de la Commission Européenne, des organismes de l’emploi et des universitaires.
La Réseau Emploi RUP doit permettre d’établir un cadre de collaboration entre les services en charge de l’emploi et de la formation de chaque RUP, afin de mener des actions communes innovantes pour développer des mesures et des projets dans le domaine de l’emploi et ainsi remédier à la problématique du chômage que subit l’ensemble des RUP. Les RUP, qui entendent continuer à sensibiliser la Commission Européenne pour qu’elle adopte des mesures concrètes avec une reconnaissance spécifique de l’ultra périphérie dans les instruments et les programmes sectoriels européens ainsi que dans les politiques européennes liées à l’emploi. Le forum était aussi l’occasion d’appeler la Commission Européenne à appuyer l’initiative des RUP afin de mener à bien les projets que portera le Réseau emploi RUP dont la finalité est de corriger la courbe du chômage dans nos territoires, qui connaissent des taux bien plus élevés qu’au niveau national.
Par ailleurs, le forum a été l’occasion pour les RUP de faire des échanges d’expériences et de bonnes pratiques, d’évoquer la problématique de l’emploi et du chômage avec les représentants des institutions européennes, et de proposer des solutions conjointes ainsi que des projets potentiels générateurs d’emplois.
Lors de sa présentation, la Collectivité a souligné « la situation socio-économique alarmante que nous connaissons notamment au regard de l’accroissement du taux de chômage des jeunes et du faible niveau de qualification ». La Collectivité a cependant partagé les actions qu’elle mène en matière de formation et d’emploi, à l’instar de sa stratégie de développement de la mobilité à travers la signature de la convention « Objectif 100 » avec le RSMA Guadeloupe, la signature d’une convention avec LADOM pour une mobilité encadrée des jeunes, et l’expérimentation mise en place avec des partenaires comme la CCISM, pour citer quelques exemples. Elle a ensuite mis en exergue les secteurs économiques créateurs d’emplois, essentiellement celui du tourisme tourné vers des activités novatrices – notamment au regard du projet d’aménagement de la Baie de Marigot – et la possibilité de développer des projets de formation dans d’autres secteurs émergents tels que le numérique, l’aide à la personne, l’animation, la préservation du patrimoine, l’éco-tourisme, la valorisation des déchets, la mise en valeur des espaces verts.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.