Temps de lecture estimé : 1 minute
Mercredi dernier, la gendarmerie a fait procéder à la destruction de 20 deux-roues motorisés non conformes, autrement appelés « squelettes » ou « kabrits ».

Une procédure de retrait de la circulation avait été initiée pour ces engins, qui ont été saisis entre septembre 2013 et mai 2014. Ils ont été détruits sur le site d’une entreprise située à Concordia et disposant d’une presse pour ce type d’opération.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.