Temps de lecture estimé : 2 minutes
Mercredi matin, l’école élémentaire Quartier d’Orléans 1 accueillait le premier forum des parents organisé par la COM et l’Éducation nationale, en partenariat avec le club Rotaract. Et nombreux sont les parents qui ont tenu à participer à l’événement.

La manifestation avait pour but de faire venir les parents à l’école pour leur permettre d’obtenir des réponses à leurs questions et inquiétudes, mais aussi pour les aider à mieux s’investir dans la scolarité de leurs enfants. Ils ont pu rencontrer de nombreux intervenants : la Sécurité Sociale, la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ), des assistantes sociales, des psychologues scolaires, la Collectivité, la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) de la gendarmerie, l’association Tournesol, etc. Par la suite, Errol Nuissier, psychologue, a tenu une conférence-débat sur le thème de la violence à l’école et ses conséquences. « Nous avons voulu organiser cet événement à Quartier d’Orléans, pour les élèves, les parents et ceux qui nous accompagnent afin de renforcer les liens qui pourraient nous unir pendant la scolarité des enfants », a déclaré Daniella Dolium, inspectrice de l’Education Nationale. « Aujourd’hui, nous avons donné la priorité au secteur de Quartier d’Orléans pour de multiples raisons. Nous n’allons pas les évoquer car il me semble important de nous projeter dans l’avenir. Aujourd’hui nous envisageons d’établir des bases pour que vous, parents d’élèves, puissiez être à nos côtés et comprendre que l’école vous appartient autant qu’elle appartient aux enfants », a poursuivi l’inspectrice. Mais elle n’a pas manqué de souligner que chacun devait rester « à sa place » : l’enseignant dans son rôle de pédagogue et le parent dans son rôle d’éducateur et de partenaire de l’Éducation nationale. Tous les intervenants ont soutenu le fait que les parents devaient s’investir davantage dans la scolarité de leurs enfants. « S’il vous plaît, soyez plus concernés par le devenir de vos enfants et montrez à quel point vous les aimez », a ajouté Dominique Aubert, conseillère territoriale. Le psychologue Errol Nuissier a ajouté, en préambule de son intervention : « On ne vous demande pas de maîtriser le français, l’anglais, l’espagnol, l’histoire ou les maths. Ce qui est important, c’est de s’intéresser à ce que fait son enfant car l’enfant doit savoir que ses parents sont là. La priorité, c’est de s’intéresser et d’être présent », a-t-il déclaré.
Et pour que ce message ait plus de chance de passer, d’autres forums de ce type sont prévus dans l’année.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.