Temps de lecture estimé : 2 minutes

Alors que la saison touristique a bien démarré, une trentaine de places de parkings sur le font de mer sont toujours occupées par des travaux. Ce devrait être le cas jusqu’en janvier 2015.

On croyait ce chantier à l’arrêt mais il n’en est rien. Les travaux sur le réseau d’assainissement avaient en effet nécessité l’installation d’un chantier sur le Front de mer, à Marigot. Aujourd’hui, une trentaine de places de parkings sont toujours sacrifiées, même si le chantier semble inactif. Il s’agit en fait des baraquements de dépôt et de stockage de l’entreprise Getelec, titulaire du marché visant à construire un réseau de refoulement pour acheminer les effluents de Concordia (poste de la rue Mingau) directement sur la canalisation centrale de Sandy Ground, afin d’éviter le centre-ville. Et surtout certains débordements. Ce sont ces mêmes travaux, réalisés par l’Etablissement des Eaux et de l’Assainissement de Saint-Martin (EEASM), qui avaient d’ailleurs nécessité l’ouverture d’un chantier rue de la République au mois d’août, afin de poser un réseau gravitaire d’assainissement des eaux usées et une canalisation de refoulement. Point de chantier à l’arrêt donc, la Collectivité assurant que « les travaux se poursuivent à Sandy Ground comme cela était prévu ».

Une procédure au tribunal administratif

Or ce chantier avait tout de même été mis à l’arrêt dans le cadre d’un contrôle de légalité. Selon nos sources, l’EEASM avait en effet fourni certains documents hors délais. Mais les travaux avaient repris, ce marché public étant finalement toujours considéré comme légal tant que le juge administratif ne s’est pas prononcé. Cette procédure n’étant pas suspensive pour les travaux, ceux-ci devraient se solder au niveau de Sandy Ground en janvier 2015.
Reste qu’en pleine saison touristique, dans un centre-ville déjà saturé, la trentaine de places de parkings ainsi monopolisées fait cruellement défaut.

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.