Temps de lecture estimé : 2 minutes

A des fins dissuasives la gendarmerie avait annoncé le déploiement d’un important dispositif lors des festivités du nouvel an. 

 

 

 

La présence de 38 militaires déployés à Saint-Martin, et 7 sur Saint-Barthélemy « a permis que les festivités se passent dans les meilleures conditions » indique la gendarmerie dans un communiqué. 130 personnes et 120 véhicules ont ainsi été contrôlés le soir du 31 décembre à Saint-Martin. A Saint-Barthélemy les contrôles, qui se sont déroulés en présence du préfet Philippe Chopin et du vice-procureur Flavien Noailles, ont porté sur 15 personnes et 15 véhicules.
Ces contrôles ont permis de relever les infractions suivantes : possession de stupéfiants (4 grammes de cannabis) ; deux conduites en état d’ivresse (les gendarmes n’ont pas pu mesurer dans l’immédiat le taux d’alcoolémie – refus d’obtempérer ou accident) ; dix conduites sous l’empire d’un état alcoolique (le taux a pu être mesuré) ; un défaut de mutation de carte grise ; deux défauts de permis de conduire ; un défaut de contrôle technique ; un défaut d’assurance ; deux outrages. A noter que deux accidents de la circulation se sont produits le soir du réveillon, impliquant des conducteurs en état d’alcoolémie : l’un à 21 heures à Quartier d’Orléans, faisant un blessé léger et l’un à minuit dans le secteur de Concordia, impliquant également deux véhicules mais ne faisant aucun blessé. A 4 heures du matin le jeudi 1er janvier, une épave de voiture a été incendiée.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.