Temps de lecture estimé : 2 minutes

Jean Christophe Thamas et Mickael Doudeau, la team pirates des caraïbes, était dimanche au départ du Dakar 2015 en Argentine, pour deux semaines d’une course exigeante.

 

 

 

Le coup de feu est lancé depuis dimanche ! Jean-Christophe Thamas et Mickaël Doudeau ont pris le départ pour cette édition 2015 du Dakar à Buenos Aires, qui se court en Amérique du Sud, entre Argentine, Chili et Bolivie. La semaine dernière ils sont arrivés à pied d’œuvre et ont pu récupérer le Quad. Ils ont ensuite passé les contrôles administratifs et techniques qui se sont déroulés durant 48 heures à Technopolis, le plus grand parc d’exposition des sciences, de technologie, d’industrie, et d’art en Amérique latine. S’en sont suivis la mise en parc fermé des quads ainsi que les séances d’autographes. Samedi dernier, les pirates ont également eu droit au briefing course, puis au passage, obligatoire pour tous les concurrents, sur le podium de présentation, suivi d’un tour d’honneur dans la ville. Deux jours qui ont précédé le grand départ et qui sont « des moments uniques, remplis d’émotion, de convivialité, de retrouvailles, où la pression après des mois de préparation retombe et fait place au bonheur d’être là » indiquent-ils, visiblement détendus. Désormais place aux grands espaces, aux longues chevauchées à travers les déserts, aux pistes qui n’en finissent pas au milieu de paysages grandioses. Au programme de nos pirates également, quantité de défis à relever dont la chaleur des bivouacs et de la course avec son lot de fatigue et de problèmes que l’on gère étape après étape. « Et ce sentiment étrange, pendant deux semaines, d’appartenir à un autre monde un peu fou, régi par d’autres règles et où pilotes et mécaniciens vont tenter de se surpasser comme jamais ». C’est donc parti pour une aventure de 15 jours sur plus de 9000 kilomètres. Nul doute que Jean-Christophe et Mickaël espèrent dépasser leur performance de l’année dernière, leur aventure s’étant arrêtée à la sixième étape.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.