Temps de lecture estimé : 6 minutes

Vendredi matin Aline Hanson avait réuni toutes les forces vives du territoire à l’occasion de la traditionnelle cérémonie des vœux. Avec les quatre vice-présidents ont été passés en revue les réalisations menées en 2014 et la feuille de route de la Collectivité pour 2015.

 

 

« J’entends les plaintes de la population sur les nombreux sujets ». C’est en ces termes que la présidente de la Collectivité Aline Hanson concluait la cérémonie des vœux pour la nouvelle année, à laquelle étaient conviées toutes les forces vives du territoire : élus, représentants des institutions et administrations, socio-professionnels, conseils de quartiers. A noter que le préfet Philippe Chopin et ses services, qui ont dû respecter l’ hommage national décrété par le gouvernement, n’ont donc pu assister à cette grand-messe.
Ce qu’entend faire la gouvernance cette année, c’est « améliorer la qualité de vie des citoyens et la satisfaction de l’intérêt général ». Un « leitmomtiv » pour Aline Hanson, qui se dit « consciente des difficultés économiques, sociales et financières du territoire ». Des difficultés qui forment autant de défis à relever pour la Collectivité.

Des efforts pour la sécurité ?

Compétence partagée entre la Collectivité et l’Etat, l’insécurité reste au cœur des préoccupations de la population. Sans sécurité, difficile d’assumer des ambitions touristiques viables. La fin 2014 a vu la création à Saint-Martin d’une antenne SPIP (service pénitentiaire d’insertion et de probation) qui doit notamment favoriser l’insertion des personnes placées sous main de justice. Un outil qui doit permettre d’endiguer la récidive. Parallèlement les nouvelles orientations du CLSPD ont été établies, qui viseront notamment les actions en direction des jeunes exposés à la délinquance. Concernant la police territoriale Aline Hanson affirmait vendredi que les effectifs sont passés de 17 à 25 en 2014 et ceux des opérateurs vidéo de 7 à 11.
« 2015 verra un nouveau renforcement des effectifs et l’augmentation des caméras de vidéosurveillance » ajoutait-elle. Nul doute qu’en la matière les attentes des Saint-Martinois sont fortes.

L’épineux problème du RSA

Défi de taille à relever en 2015 pour la Collectivité : la réduction des dépenses liées au RSA, qui représentent actuellement 12% du budget total. Un « fardeau budgétaire » pour Aline Hanson qui « empêche d’effectuer les investissements nécessaires à la réalisation complète de notre action politique ». La vice-présidente en charge du pôle Solidarité et Familles, Ramona Connor, n’a pas masqué sa détermination à réformer ce RSA, quitte à prendre « des décisions impopulaires mais inévitables », en référence à la décision d’imposer, à hauteur de 30%, les revenus tirés de la prestation. Cette mesure devrait être mise en oeuvre en 2015 à moins que l’Etat n’appose son véto. Par ailleurs, la demande d’habilitation du RSA faite par la Collectivité au gouvernement en juin 2014 – soit une demande d’autorisation à réformer le RSA localement – est toujours lettre morte « tandis que la dette s’alourdit inexorablement » scandait Ramona Connor, qui entend également poursuivre les efforts dans la lutte contre la fraude : « les situations d’abus sont inacceptables et exigent des contrôles renforcés. Une équipe spécifiquement formée sera dédiée à cette mission ».

Nouvelle stratégie pour le tourisme

« L’année 2015 est celle de la révision du schéma territorial d’aménagement et de développement touristique » annonçait vendredi le vice-président Wendel Cocks. Une nouvelle programmation 2014-2020 qui sera initiée par l’organisation des deuxièmes assises territoriale du tourisme « afin de prendre en considération les attentes et ambitions » indiquait l’élu.
Quant à l’ambitieux projet d’aménagement de la baie de Marigot il devrait aboutir à un programme finalisé à la fin du 1er trimestre fin 2015. S’en suivra une procédure de passation de contrats à compter du 2ème trimestre, et pour un an. Le plan de redynamisation de Marigot, qui vient d’être confié au groupement mené par la Semsamar, devrait donner lieu à l’élaboration d’un projet fin 2015.  

Sanctionner pour une Île propre ?

Arguant que « le travail est souvent peu visible à cause de l’incivilité de nos populations », le vice-président en charge du pôle développement durable Guillaume Arnell prétendait qu’il faudrait peut-être revenir « aux bonnes vieilles méthodes de la dénonciation et surtout de la sanction ». Vindicatif, l’élu déplorait qu’ « autant d’efforts et de moyens financiers ne peuvent être anéantis par le manque de civisme de quelques uns ». Avis aux concernés, Guillaume Arnell affirmait que « 2015 nous verra réagir plus vite et plus fort ».

Reste que cette cérémonie de vœux, si elle était l’occasion pour les élus de saluer le travail de leur techniciens, permettait aussi une petite mise au point : « je veux pouvoir compter sur l’entière disponibilité de mon effectif en sifflant la fin de la récréation pour certains » prétendait Guillaume Arnell. A bon entendeur…


A suivre en 2015

L’ouverture de la cité scolaire est toujours annoncée pour la rentrée de septembre 2015. « La bonne exécution des travaux nous laissent optimistes » selon Guillaume Arnell. La vice-présidente Rosette-Gumbs-Lake annonce elle que l’ouverture de la cité scolaire engendrera « une augmentation des effectifs ou un redéploiement du personnel ».

Le dispositif  Très petites sections existant à Quartier d’Orléans et à Sandy Ground va être étendu à Grand-Case, ce qui permettra l’accueil de 17 enfants de moins de 3 ans.

Le code de l’urbanisme de la Collectivité entrera en vigueur au 1er mars 2015. Quant au plan local d’urbanisme (PLU) qui se fait attendre « nous essayons d’anticiper les quelques écueils » affirmait Guillaume Arnell, annonçant une finalisation pour septembre 2015.

La création d’un pôle médico-social a été transmis à l’Agence régionale de Santé pour une inscription au PRIAC (programme interdépartemental d’accompagnement d’accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie), afin d’obtenir les financements nécessaires à sa réalisation. Ce pôle pourrait accueillir 72 personnes âgées et 99 personnes en situation de handicap.

• La COM va entamer la réfection de la route de Colombier, Rambaud, Morne Valois.
 
• La création à Saint-Martin d’un pôle douanier et fiscal par la direction générale des douanes.

Le stade Albéric Richards bénéficiera d’une mise aux normes définitive courant 2015. La couverture du plateau sportif du stade Louis Vanterpool doit être terminée pour la rentrée de septembre 2015.

• Les premiers permis de conduire saint-martinois seront délivrés dès la fin janvier.  

• La création du comité territorial des retraités et des personnes âgées (COTERPA) doit permettre d’associer les aînés  aux politiques qui les concernent.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.