Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le conseiller territorial indépendant Jules Charville revient sur la grande mobilisation nationale du week-end dernier en hommage aux 17 victimes des attentats perpétrés à Paris la semaine dernière et se réjouit de l’élan unitaire des Français. 

Assis devant notre poste de télévision, nous avons pu assister à une véritable démonstration de force et de solidarité de l’ensemble du peuple français pour défendre sa liberté et les valeurs de la France » veut rappeler Jules Charville. « Cette formidable mobilisation de toutes les couches sociales, de toutes les races et de toutes les confessions religieuses a pris beaucoup d’ampleur ». L’élu souhaite également ouvrir la réflexion : « nous ne devrons pas faire semblant d’oublier que ces actes odieux ont été commis sur le sol français et par des jeunes Français. D’origine étrangère certes mais ils sont nés en France et ont fréquenté les mêmes crèches et les mêmes écoles françaises ».
Jules Charville veut également mettre en exergue la situation des jeunes Saint-Martinois : « quelles sont les politiques nouvelles à mettre en place pour éviter une duplication de cette ‘radicalisation de nos jeunes’ sur l’ensemble du territoire national, y compris dans les territoires d’Outre-Mer et chez nous à Saint-Martin en particulier ? Compte-tenu de notre tissu socio-économique, d’une précarité de plus en plus palpable, cette question reste légitime et se pose en matière de politique sociale et d’intégration, telle que mise en œuvre et pratiquée par l’actuelle majorité et toutes celles qui la
précédaient ».
L’élu s’interroge également sur « la possible récupération de la manifestation par les partis et les hommes politiques nationaux et locaux et par les chefs d’État étrangers ».
« Mais en pareil cas et en pareille circonstance, lorsqu’un pays, un territoire et son  peuple se trouvent en grande difficulté, lorsque les principes fondamentaux et les valeurs républicaines sur lesquels ils se sont construits sont menacés, mis à mal, bafoués, piétinés et méprisés, c’est bien là que les logiques de réunification et de rassemblement populaire, démocratique et citoyen doivent être notre seul guide ».
Jules Charville veut néanmoins témoigner sa satisfaction : « cette grande marche en hommage aux victimes du terrorisme était un moment d’expression de la douleur, un moment d’expression de la Liberté. (…) Une très belle expression de la solidarité internationale qui s’est mise en marche pour vaincre le déshonneur partout où l’on tenterait de le pratiquer ».

« Parce qu’elle était unie, solidaire et rassemblée, la France a pu faire face à ces attentats. (…) Parce qu’il était uni, solidaire rassemblé, fier et attaché à ses valeurs, le peuple français a su se mobiliser pour dire non au terrorisme, non à la peur, non à la barbarie ».

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.