Temps de lecture estimé : 2 minutes

Si la victoire a été facile, les champions en titre ont surtout fait montre de beaucoup de suffisance face à une jeune équipe du Lightning en mal de repères.

Lundi soir, en s’imposant 76 à 61 sur le parquet de Galisbay, les Players ont enchaîné un sixième succès en autant de matches depuis le début de saison. Un résultat en apparence positif, mais en apparence seulement, car au-delà du bilan comptable, la manière n’était absolument pas au rendez-vous. Certes, les deux premiers quarts-temps étaient largement à l’avantage des hommes aux maillots violets et jaunes. Certes, à l’exception de quelques jolis paniers longue distance de Lake et de Helliger, le Lightning n’a pas vraiment illuminé la partie par son réalisme offensif. Mais de cet affrontement déséquilibré, on retiendra surtout la suffisance dont ont fait preuve Dédé et consorts, caractérisée par neuf maigres petits points dans les dix dernières minutes.
S’il n’est pas inquiet, Sandro Gobert peut légitimement s’interroger sur la motivation de ses troupes. Le coach des Players n’a d’ailleurs pas manqué de leur faire la remarque après la rencontre. « Ce n’est pas le genre de victoire qui va nous aider pour le futur. On est entrain de tomber dans un excès de facilité. Ce qu’on voit sur le terrain ne reflète pas le jeu des Players. Que l’on gagne de deux ou de trente points, c’est pareil, mais on doit surtout retrouver notre qualité de jeu. Nous avons pour objectif les playoffs et même la victoire finale. Nous sommes les champions sortants, nous sommes attendus au tournant et quand viendra le moment de payer la facture, on pourrait le payer très cher. »

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.