Temps de lecture estimé : 2 minutes

Budget oblige, le nombre des Mardis de Grand-Case a été revu à la baisse, mais la qualité reste la même.

C’est parti pour la 13ème édition des Mardis de Grand-Case! Touristes et résidents s’étaient donné rendez-vous mardi dernier pour boire un verre, dîner et musarder au fil du Boulevard de Grand-Case, où 120 commerçants et artisans exposaient les produits les plus variés sur leurs stands.
La présidente de la Collectivité a donné le signal du départ de la fête en coupant le traditionnel ruban, qu’elle a partagé avec Emmanuel Effantin, chef de cabinet du préfet; le député Daniel Gibbs; Jeanne Vanterpool, présidente de l’Office de tourisme; la vice-présidente Ramona Connor; le vice-président Wendell Cox; Philippe Thévenet, secrétaire de l’association des hôteliers et José Manrique, président de la fédération des restaurateurs. Une ombre hélas planait sur le tableau, les « Mardis » étant limités cette année à huit soirées, au lieu des douze habituelles. « Nous avons choisi de privilégier la qualité en diminuant le nombre de soirées plutôt que de réduire les animations » nous a confié Chantal Vernusse, de Calypso Event, qui organise depuis 10 ans l’événement initialement créé par les restaurateurs de Grand-Case. Ce changement est dû à une baisse du budget, les subventions restant les mêmes, mais les coûts d’exploitation augmentant, précisait Chantal, en citant par exemple la facture à régler pour les 12 agents de sécurité mobilisés . Jeanne Vanterpool n’a pas manqué de rappelé que la fête était connue des tour-operateurs et des agents de voyage.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.