Temps de lecture estimé : 5 minutes

Le décès d’Alain Tochou, survenu le 26 janvier, soulève depuis de nombreuses réactions et messages de condoléances. L’association des hôteliers de Saint-Martin, dont il aura été le fondateur puis le président, lui rend hommage.

« Nous avons perdu l’homme, immense, auquel nous étions tant attachés et nous avons également perdu un très grand professionnel. L’hôtellerie, et pas seulement celle de Saint Martin, est orpheline » indique l’association des hôteliers de Saint-Martin (AHSM) par la voix de Philippe Thévenet et Maurice Perrinmarechal, qui veulent rendre hommage à celui qui a été le fondateur de cette association et qu’il a présidé durant de nombreuses années et en sera resté, bien après avoir cessé ses directions d’établissement, « le conseiller et l’inspirateur ».
« Alain Tochou était l’hôtellerie. Dans tout ce qu’elle a de meilleur avec un sens exceptionnel des vraies valeurs qui en font la noblesse. Accueillir, recevoir, assister, entourer et servir ! C’est toute une génération de dirigeants qui aura été découverte, formée par lui à ces valeurs. Il en aura aussi accueilli à Saint-Martin, il en aura fait venir car il savait puiser dans ce vivier pour servir les destinations et promouvoir les hommes de valeur qu’il ne lâchait jamais du regard. Il aura été plus que le dirigeant, l’âme des établissements qu’il a été amenés à gérer en en faisant de véritables lieux où se pressaient les plus humbles comme les personnalités les plus célèbres pour y trouver bien plus qu’un hébergement. Et il en devenait inévitablement l’ami ». 

Un ambassadeur de Saint-Martin

L’AHSM veut également rappeler qu’Alain Tochou, de Paris au Péloponnèse, puis en Guadeloupe, aura dirigé l’hôtel Arawak à Gosier pour le groupe PLM. Il est ensuite devenu directeur régional PLM avec trois hôtels en Guadeloupe, un hôtel à Saint-Barthélemy et la création du PLM St Tropez à Marigot, 1er hôtel de l’île partie française après la Samanna. Saint-Martin le verra rejoindre ensuite le groupe HMC pour lequel il dirigera l’Anse Margot et supervisera en même temps l’hôtel La Banane de Jean-Marie Rivière à Saint-Barthélemy. Enfin, « il n’aura cessé d’œuvrer pour la renaissance de Happy Bay et le rayonnement de notre destination » souligne l’AHSM.
« Combien aura-t-il fait venir à Saint Martin, de décideurs du tourisme, de personnalités, de journalistes, de présidents de compagnies aériennes ou de tour operateurs majeurs ou de VIP, sur son seul nom, contribuant à créer et développer la notoriété de notre île. Combien de déplacements, de rencontres, aura-t-il fait pour porter l’image de notre destination avec le talent et l’aura qui étaient les siens et l’amour qu’il portait à Saint Martin. Combien d’organisateurs d’évènements, de créateurs d’entreprises, aura-t-il aidé et assisté de ses conseils ».
« Il n’aura ainsi cessé d’œuvrer, dans ses établissements, avec l’association des hôteliers, avec l’Office du tourisme, la Commune puis la Collectivité, avec les élus où les hauts fonctionnaires, pour le bien de notre industrie et de notre économie. Alain Tochou avait créé un incomparable réseau de relations et surtout d’amitiés, réunis par la force de sa personnalité, l’élégance de son attitude et surtout par sa droiture, sa fidélité et sa générosité. Et il avait mis tout cela au service de notre île ».
« Quelle chance a été la nôtre de côtoyer un tel inspirateur, quelle chance a été celle de Saint-Martin de le voir aimer ainsi notre île et s’y investir aussi pleinement dans tous les aspects de la vie sociale. La trace d’Alain Tochou ne s’effacera pas de Saint-Martin et notre profession restera marquée par le haut niveau d’exigence qu’il a su nous donneren exemple. Les hôteliers de Saint Martin s’unissent à tous ceux qui honorent sa mémoire et présentent à Brigitte et à sa famille leurs condoléances les plus sincères, les plus émues, et les plus attristées ».


« C’est avec beaucoup de tristesse que j’ai appris le décès de Monsieur Alain Tochou. Professionnel aguerri, militant politique fidèle et impliqué, Alain était avant tout un véritable ami. Avec la disparition de « Tochou », c’est un « personnage » de Saint-Martin qui s’en est allé » regrette le député Daniel Gibbs.

La présidente de la Collectivité Aline Hanson rend également hommage à Alain Tochou, « un ami de Saint-Martin » qui « ne s’est pas seulement contenté d’aimer ce territoire » mais « a contribué à son rayonnement en mettant ses qualités humaines et professionnelles au service de la vie politique et économique saint-martinoise ». « Apprécié de tous pour sa gentillesse et son art de vivre, Alain Tochou manquera à Saint-Martin, car il fait partie de ces belles personnalités qui ont marqué les esprits, et qui ont été les témoins privilégiés d’une époque flamboyante ; un ami personnel pour nombre d’entre nous, une figure charismatique, dont on se souviendra avec beaucoup de tendresse ». « En mon nom propre et au nom du conseil territorial de Saint-Martin, je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à la famille, aux proches, et aux nombreux amis saint-martinois de monsieur Alain Tochou et leur témoigner par ce message de tout mon soutien ».

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.