Temps de lecture estimé : 2 minutes

Ce lundi 16 février à 18h30, la Réserve naturelle organise une réunion d’information sur les tortues marines.

Ce lundi 16 février à 18h30, la Réserve naturelle organise une réunion d’information sur les tortues marines. Toute personne désireuse d’en savoir plus sur ces reptiles et pourquoi pas, de rejoindre le cercle de volontaires pour suivre la saison de ponte 2015, est bienvenue. Il s’agit en effet de mobiliser les amoureux des tortues marines pour organiser le suivi sur les plages de Saint-Martin, entre mars et novembre. Depuis 2009, Saint-Martin se mobilise en effet chaque année pour observer le bal des pontes sur les plages. Coordonnés par le personnel de la Réserve Naturelle de Saint-Martin, les volontaires, toujours plus nombreux chaque année, s’organisent pour patrouiller sur les sites de ponte et relever la présence de traces laissées pendant la nuit par les nombreuses tortues vertes, imbriquées et luth, fréquentant assidûment nos eaux. Ces dernières viennent fidèlement déposer leurs œufs sur le rivage pour assurer le renouvellement de leurs populations encore fragiles.

249 traces observées en 2014

Lundi soir seront également dévoilés les résultats des suivis opérés de mars à novembre 2014. Pas moins de 653 patrouilles ont en effet été réalisées l’année dernière, permettant l’observation de 249 traces de tortues marines sur nos plages, contre 285 patrouilles pour 116 traces en 2009. « Ces résultats sont le fruit du travail des nombreux volontaires participant au suivi. Ils sont aussi la traduction de l’attractivité de nos plages pour ces espèces » indique Julien Chalifour. A noter que participer à une patrouille consiste à se rendre 1 à 2 fois par semaine sur la plage de votre choix parmi la liste des sites suivis, pour rechercher, observer et interpréter les traces laissées par les tortues.

Si vous ne pouvez être présent lundi soir, il est possible d’obtenir plus d’informations par e-mail en écrivant à science@rnsm.org. Des sessions de rattrapage auront également lieu en mars 2015.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.