Temps de lecture estimé : 3 minutes

La centrale EDF de Galisbay, en chantier jusqu’en 2016 pour améliorer sa production, a reçu mardi le label Ecosite qui récompense son implication en matière de respect de l’environnement.

A Galisbay, sur le site de la centrale EDF où trois nouveaux moteurs sont en cours d’installation, flotte désormais le drapeau « Ecosite» aux côtés de celui d’EDF et du constructeur Bouygues Energies. Le chantier ouvert il y a près d’un an pour l’extension de la centrale de Saint-Martin, a en effet reçu ce label qui récompense l’implication de tous les intervenants du chantier en matière de respect de l’environnement. Décerné par la filiale développement durable du groupe Bouygues Construction, « Ecosite » est attribué sur la base d’un audit analysant des critères précis et définissant des standards environnementaux à respecter tels que la gestion des déchets et des produits dangereux, la diminution des nuisances sonores, la qualité de l’air, le respect de la biodiversité, la diminution des consommations d’énergie etc.
Mardi dernier, cet engagement était donc symbolisé par une cérémonie de lever de drapeau, en présence des instances dirigeantes de Bouygues Energies et Service, de celles d’EDF, du vice-président de la Collectivité en charge du pôle développement durable Guillaume Arnell, du secrétaire général du préfet Matthieu Doligez, ainsi que des partenaires sous-traitants impliqués sur le chantier. « Le label écosite récompense non seulement la construction d’un ouvrage exemplaire, mais aussi la manière dont on le bâtit » précisait Jean-Philippe Trin, PDG de Bouygues Energies qui avait fait le déplacement à Saint-Martin. Jugeant que « cet ouvrage est exemplaire dans les normes et son mode de fonctionnement », il souhaitait rappeler que Bouygues entend réaliser « des bâtiment excessivement performants ». Pour Georges Placide, chef de service EDF des îles du Nord, ce chantier s’inscrit « dans le cadre de l’évolution de Saint-Martin ». 60% des chantiers Bouygues sont labellisés « Ecosite » depuis 2013.

Livraison début 2016

24 mois de travaux ont été programmés pour l’extension de cette centrale EDF, afin d’améliorer sensiblement la production électrique pour un meilleur équilibre entre l’offre et la demande. Après les travaux de terrassement et de fondations débutés en février 2014, et l’élévation d’un nouveau bâtiment, trois nouveaux moteurs diesel d’une capacité de 8,7 MGW chacun et de 175 tonnes ont été acheminés en janvier dernier. A l’automne prochain débuteront les tests de raccordement électriques et mécaniques, pour une livraison du chantier début 2016. Les autres installations de la centrale thermiques seront remplacés à l’horizon 2023.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.