Temps de lecture estimé : 4 minutes

En un mois et demi, une soixantaine de cambriolages sont à déplorer sur le territoire. Une recrudescence qui incite la gendarmerie à communiquer des conseils de prudence.

Après une année 2014 plus calme, les cambrioleurs sont de retour. Dans un communiqué transmis aux médias, la gendarmerie fait part d’une nouvelle vague de cambriolages sévissant depuis début janvier et de nature à susciter une vigilance accrue : « avec plus d’une soixantaine de cambriolages constatés depuis le début de l’année 2015, le territoire de la Collectivité d’Outre-Mer de Saint-Martin enregistre actuellement une hausse significative de ce phénomène, comparativement à ce qui est observé d’ordinaire ». L’année dernière, le nombre de cambriolages avait pourtant fortement baissé, « à hauteur de 35% par rapport à 2013 » nous précise le commandant Paul Betaille. Mais ce début d’année 2015 ne confirme finalement pas la tendance. Sans préciser les secteurs qui seraient plus particulièrement touchés « les cambriolages de locaux d’habitation principale sont les plus nombreux, notamment dans certains quartiers résidentiels » indique la gendarmerie ». A noter que les locaux industriels et commerciaux sont également particulièrement touchés, en témoigne la rubrique faits divers du journal ayant récemment rapporté ce type de méfaits.

Ouvrir l’œil

La vigilance est donc de mise. Du côté des forces de l’ordre « la compagnie de gendarmerie départementale de Saint-Martin et Saint-Barthélemy, renforcée par l’escadron de gendarmerie mobile de Mayenne déployé dans les îles du Nord, mobilise actuellement d’importants effectifs et moyens de surveillance et d’investigation » est-il précisé. Mais pour lutter efficacement contre les cambriolages, il ne faut pas négliger certains réflexes de nature à dissuader les voleurs : mesures de protection de son domicile, dispositions à prendre en cas d’absence prolongée, règles à observer lorsqu’on est victime d’un cambriolage… Pour sensibiliser la population, la gendarmerie veut rappeler qu’un flyer est édité par le ministère de l’Intérieur et consultable sur www.interieur.gouv.fr.  

Les forces de l’ordre encouragent enfin à « une posture de vigilance accrue » à l’égard « des comportements et événements suspects ». Elle rappelle qu’il convient de signaler aux autorités compétentes tout fait anormal, tels que des véhicules ou des individus semblant en repérage, des dégradations etc, en composant le 17. 


 

Les conseils de l’assureur

Les assurances habitations ne couvrent pas forcément toutes contre le vol. Jacques Lelièvre, agent général d’Allianz, répond à nos question et rappelle quelques fondamentaux pour s’assurer d’être bien couvert contre les cambriolages.

SMW : Avez-vous constaté une recrudescence des déclarations de sinistres depuis peu ?

Nous avons effectivement noté ces derniers temps une augmentation de sinistres concernant les cambriolages, tant pour les particuliers que pour les professionnels. Mais nos chiffres ne sont pas forcément représentatifs de ce qu’il se passe actuellement sur le territoire car pour être assuré contre les cambriolages, il y a des exigences sur les moyens de protection du domicile, dont doit disposer l’assuré. Or, certaines victimes de cambriolages ne sont pas en mesure d’y répondre.

Quelles sont ces exigences ?

Les conditions sont clairement expliquées à la souscription du contrat. Si elles ne sont pas réunies, on ne peut offrir la garantie contre le vol. Il s’agit principalement de moyens mécaniques, des retardateurs d’effraction si j’ose dire : porte d’entrée disposant d’au moins deux serrures, protection de toutes les ouvertures (volet, grille métallique etc). L’alarme n’est en revanche pas obligatoire.

Si je me trouve à mon domicile, toutes portes ouvertes, et qu’un voleur pénètre à mon insu pour dérober des biens. La garantie s’applique t-elle ?

Pour que la garantie s’applique, il faut un vol avec effraction ou violence (menace avec arme, violence physique etc). Ce sont deux conditions sine qua non. Sans effraction c’est plus difficile de faire appliquer la garantie.

Existe t-il des contrats spécifiques ?

Il existe par exemple une option pour la protection contre le vol des objets de valeur. Cela implique, à la souscription, un questionnaire précis et requiert également chez l’assuré des moyens de protection adéquats. Mais cette garantie particulière ne peut s’appliquer que sur une résidence occupée plus de 9 mois par an.

 

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.