Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le deuxième forum des parents se tenait ce mercredi matin à l’école élémentaire Nina Duverly. Objectif : donner l’occasion aux parents de s’investir davantage dans la scolarité de leur enfant.

Après une première édition à Quartier d’Orléans en novembre dernier, le forum des parents s’est déplacé à Marigot pour ouvrir encore davantage les portes des établissements scolaires aux parents. La manifestation avait donc pour but de faire venir les parents à l’école pour leur permettre d’obtenir des réponses à leurs questions et inquiétudes, mais aussi pour les aider à mieux s’investir dans la scolarité de leurs enfants. Ils ont pu rencontrer de nombreux intervenants : la Sécurité Sociale, des assistantes sociales, des psychologues scolaires, la Caisse territoriale des œuvres scolaires (CTOS), la brigade de prévention de la délinquance juvénile (BPDJ) de la gendarmerie, etc. Jean-Marie Jespere, représentant du recteur à Saint-Martin, a d’abord rappelé que « le rôle des parents est primordial dans l’éducation et l’accompagnement de nos enfants. La réussite des élèves passe par cet accompagnement », a-t-il ajouté. Et de remercier les associations partenaires et tous ceux qui ont fait le déplacement « pour nous aider à progresser et à faire évoluer le métier d’enseignant et le métier de parent ».

Les « clés du bien-être à l’école »

Daniella Dolium, inspectrice des Îles du Nord, est intervenue ensuite, indiquant qu’en plus des stands, une conférence animée par Alain Dorville, docteur en psychologie et psychologue scolaire, aiderait les participants à trouver « les clés du bien-être à l’école, tout autant que du bien-être à maison ». « Il serait intéressant de lui poser les questions qui vous paraissent importantes pour le suivi de la scolarité de votre enfant, mais surtout pour être le partenaire idéal de l’enseignant de votre enfant », a-t-elle poursuivi en s’adressant aux parents. Rappelant qu’Alain Dorville a beaucoup travaillé « avec des enfants en difficulté », elle s’est reprise, citant le psychologue : « Il dit qu’il n’y a pas d’élèves en difficulté et que c’est nous, adultes, qui les mettons en difficulté ». Pour donner le change, il faudrait que tous les acteurs concernés par l’éducation « travaillent main dans la main » et que « chacun sache quel est le rôle qu’il a à tenir ». Ainsi, selon elle, le parent doit être à côté de l’enseignant et compléter son éducation pour « réaliser ce parcours de citoyens que nous souhaitons pour les enfants, tant au niveau de la prévention de l’illettrisme, que de la prévention de la délinquance », a-t-elle conclu.

Et pour que tenter d’aboutir à ce schéma, d’autres forums de ce type devraient être organisés dans l’année.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.