Temps de lecture estimé : 4 minutes

Dans une lettre ouverte adressée à Aline Hanson, le syndicat SNES FSU déplore l’absence d’information dont font l’objet les futurs usagers de la Cité scolaire. L’ouverture de cet établissement scolaire est prévue à la rentrée prochaine.

La cité scolaire, encore en chantier à la Savane, doit ouvrir pour la rentrée scolaire 2015. C’est en tous cas l’annonce faite par la Collectivité au mois d’octobre, précisant alors que le chantier était « en bonne voie ». Une information confirmée par le vice-président Guillaume Arnell en janvier, assurant de « la bonne exécution des travaux ». Quant à la Semsamar, elle assurait par la voix de sa directrice début février que les travaux avaient pris de l’avance. Tout porte donc à croire que le calendrier initial sera respecté. Mais du côté du Syndicat National Enseignants Second Degré (SNES-FSU), c’est le grand mécontentement. L’absence de concertation et de communication quant à la nouvelle organisation que va susciter ce nouvel établissement, a motivé une lettre ouverte à l’adresse de la présidente Aline Hanson. L’ouverture de la cité scolaire à la rentrée prochaine serait  «  la seule information dont disposent les parents, élèves et personnel qui pourtant seront concernés au premier chef dans leur quotidien, leur vie professionnelle » déplore le représentant SNES-FSU Laurent Bayly.

Pas de réunion de concertation

Le syndicat misait en effet sur la réunion du Conseil de l’Education Nationale prévue en novembre dernier, cette instance de dialogue devant se réunir deux fois par an. « Depuis le mois de mars 2014 et la réunion du dernier CEN à Saint-Martin c’est le silence radio » regrette le SNES, voulant rappeler que le conseil prévu avant fin 2014 avait pour objectif de présenter a minima la structure pédagogique que l’édifice abritera. « Quand nous posons des questions dans un cadre officiel (conseil d’administration du LPO, réunion avec les recteurs successifs) nous n’obtenons que des réponses évasives et changeantes » affirme en outre Laurent Bayly.

Des questions sans réponses

Dans sa missive le SNES évoque donc toute une série de questions que se posent les parents d’élèves, les élèves, les enseignants du lycée et des collèges : « quel(s) établissements occuperont les bâtiments actuellement en construction à la Savane ? Quelle sera l’aire de recrutement des éventuels élèves d’un éventuel collège et donc de quel collège déplacera t-on les professeurs ? Comment se fera le transfert des enseignants du lycée général et technologique?  Comment les moyens seront-ils partagés avec la section d’enseignement professionnel après la séparation ? » Pour le SNES ces points « impacteront directement la vie et les conditions de travail des personnels» alors qu’« ils n’ont aujourd’hui pas de réponse ».
Outre les questions relatives à l’enseignement et aux conditions de travail, le SNES souhaite également des réponses quant à l’accessibilité des lieux que vont générer « des flux intenses », aux connexions informatiques dans les salles de classes, aux équipements sportifs… Jugeant par ailleurs que « les précédents dans l’académie de Guadeloupe et ailleurs n’incitent pas à l’optimisme », le syndicat se demande si « la rumeur d’une ouverture en cours d’année scolaire est fondée ? »

« Inacceptable »

Le syndicat regrette visiblement non seulement l’absence de concertation autour de ce projet de grande ampleur mais aussi un défaut de communication: «jamais, à aucune étape du projet, les futurs usagers du bâtiment n’ont été consultés, c’est-à-dire ceux qui vont effectivement se retrouver dans les salles de classe ». « Ne pas savoir où et dans quelles conditions nous travaillerons dans quelques mois est inacceptable. Que l’on envisage de nous balloter sans ménagement est inacceptable. Continuer de travailler sans l’équipement adapté aux enjeux éducatifs du 21ème siècle est inacceptable » scande le syndicat, évoquant en outre le risque d’un mouvement social : «quand les grèves éclateront, qu’on ne dise pas qu’elles n’étaient pas prévisibles ».


Mouvements de personnels : réunion la semaine prochaine

Du côté du Rectorat, une réunion d’information se déroulera la semaine prochaine pour évoquer avec les enseignants, les mouvements de personnels liés à l’ouverture de la cité scolaire: « la direction de la division du personnel du second degré vient spécifiquement à Saint-Martin » nous confirmait hier le représentant du Recteur Jean-Marie Jespère.

Guadeloupe : Conseil de l’Education nationale en avril

En Guadeloupe, l’instance consultative se réunira le 20 avril prochain. Or, le conseil de Saint-Martin, impulsé par la Collectivité et le préfet, se réunit toujours un peu avant. Il est donc probable que le besoin d’information évoqué par le SNES soit satisfait dans les prochaines semaines.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.