Temps de lecture estimé : 3 minutes

Mardi matin, il n’y avait pas foule pour accueillir le public à l’Office de tourisme. Et pour cause, le personnel était en débrayage.

Selon Grégoire Dumel, délégué du personnel suppléant, une réunion informelle avait eu lieu la veille pendant cinq heures en présence de la directrice et de la présidente de l’Office de tourisme, d’un avocat, du secrétaire général du syndicat Force Ouvrière Guadeloupe et de lui-même. « Nous avons discuté sur différents points au sujet du personnel, qui compte 14 personnes, et recensé plusieurs points qui ne sont pas respectés et dont nous avons fait part à la direction », explique M. Dumel. Et d’ajouter qu’avant cette réunion, le personnel de l’OT n’avait jamais eu l’opportunité de rencontrer le secrétaire général du syndicat. La situation s’est corsée quand le lendemain, Grégoire Dumel a souhaité utiliser la salle de conférence de l’Office pour informer les employés du contenu de la réunion. « J’ai demandé à la directrice sa permission, mais elle a refusé, stipulant qu’en son absence, le syndicat ne rencontrerait pas le personnel. Nous n’avons pas voulu de sa présence et sommes sortis. Nous avons fermé les locaux. Plus tard, on nous a dit qu’on pouvait finalement utiliser la salle», indique M. Dumel.

Les revendications

Selon Grégoire Dumel, il y a plusieurs choses à régler à l’OT : un manque de communication au niveau de la direction, des problèmes au niveau du personnel, une absence d’offres de formation depuis plus de six ans, etc. « L’inspecteur du travail est passé vendredi et a recensé des anomalies, notamment l’absence de réunions entre les délégués et le personnel depuis 2013. Il y a une nouvelle direction, mais les problèmes existent depuis des années », poursuit-il, citant aussi de « nombreux déplacements » et des « heures supplémentaires qui ne sont pas toujours payées ». Il indique également que la réunion a été tenue pour « négocier » et « trouver des solutions », et que le personnel « exige un retour ». Il conclut toutefois avoir eu «beaucoup de réponses positives de la part de la direction sur les points revendiqués par le personnel ». Interrogée également, la présidente de l’Office de tourisme Jeanne Vanterpool a indiqué avoir « hérité d’une situation un peu difficile ». « Les choses sont en train de se mettre en place, mais il y avait beaucoup de choses à revoir. Nous nous sommes mis d’accord sur certains points, nous avons fait des fiches de poste, nous avons décidé d’organiser des réunions du personnel mensuelles… Je mets tout en place pour mettre de l’ordre et que tout le monde soit logé à la même enseigne », a-t-elle déclaré. Une bonne chose, car il ne ferait pas bon trouver trop souvent porte close dans un lieu dédié au tourisme, et ce, en pleine saison touristique…

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.