Temps de lecture estimé : 3 minutes

La mort de Pierre Beauperthuy, dont le corps présentant des impacts de balles a été découvert dans sa « Old House » mardi, a conduit à l’ouverture d’une enquête criminelle. La thèse de la tentative de cambriolage a en outre été écartée. 

Beaucoup d’interrogations persistent suite au décès de Pierre Beauperthuy qui suscite l’émotion depuis mardi. Le corps sans vie du propriétaire de la maison-musée « Old House », qui présentait des impacts de balles, avait en effet été découvert le 3 mars au matin. Les forces de l’ordre s’étaient immédiatement rendues sur les lieux pour constater le décès du propriétaire de la demeure, Pierre Beauperthuy. Une enquête criminelle, suivie par la Brigade de Recherches, a donc été ouverte par le parquet de Basse-Terre. Et malgré les premières constatations « la piste d’une tentative de cambriolage qui aurait mal tournée peut être très aisément écartée » indique le capitaine de gendarmerie Emmanuel Maignan, confirmant en outre qu’il n’y a pas de tentative d’effraction. Contrairement aux propos d’un média de la place, la piste du suicide est également totalement écartée. La disparition de M. Beauperthuy reste donc entourée d’un voile de mystère.

Une figure locale trés appréciée

Pierre Beauperthuy aurait eu 65 ans le 5 mars. Il laisse le souvenir d’un homme charmant dont la disparition attriste tous ceux qui le côtoyaient. Il est l’un des descendants issus de la sixième génération d’une grande famille de Saint-Martin dont l’installation sur l’île remonte au milieu du 19ème siècle. D’ailleurs, la succession Beauperthuy fait encore aujourd’hui l’objet d’une procédure complexe. Ce passionné d’Histoire devenait intarissable lorsqu’il s’agissait d’évoquer les anecdotes liées à ses ancêtres et les quantités de vestiges hérités du patrimoine familial qu’abritaient sa maison-musée. Baptisée « Old House », cette ancienne habitation située sur la route nationale entre Baie Orientale et Quartier d’Orléans était d’ailleurs devenue un incontournable des circuits touristiques. Tous les matins, Pierre Beauperthuy hissait le drapeau français devant sa porte.


Les condoléances d’Aline Hanson

« J’ai appris avec stupeur la brutale disparition de Monsieur Pierre Beauperthuy, retrouvé mort chez lui dans des circonstances que l’enquête criminelle déterminera. Monsieur Beauperthuy était une figure incontournable et emblématique de notre territoire, qui avait une connaissance très précise de l’histoire de Saint-Martin qu’il se plaisait à conter aux visiteurs de sa Old House. Je tiens à présenter à sa famille et à ses proches, mes sincères condoléances, ainsi que celles de l’ensemble des membres du Conseil territorial ».

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.