Temps de lecture estimé : 3 minutes

Du 16 au 20 mars, les établissements scolaires de Saint-Martin participent à la Semaine nationale des Mathématiques. Soyez vigilants, des énigmes vont se glisser dans la presse locale…

«C’est le destin d’être nul en math » avance cette collégienne dans le film « Comment j’ai détesté les mathématique » que la population était invitée à découvrir mardi au Centre culturel de Sandy Ground. La Semaine nationale des Mathématiques, qui inaugure sa quatrième édition du 16 au 20 mars, veut prouver le contraire. Le film projeté en amuse-bouche était en effet un support de choix pour comprendre que les maths dirigent aujourd’hui le monde, alors même qu’ils souffrent d’une forte désaffection. Il y a 4 ans le gouvernement avait instauré cette Semaine des Mathématiques, coordonnée cette année à Saint-Martin grâce à un comité de pilotage animé par Yannick Boucard et Jean-Luc Elice.
Selon l’enquête Pisa de l’OCDE (décembre 2013) 40.000 élèves seraient en effet touchés chaque année par l’innumérisme en France. Au même titre que l’illettrisme, ne pas savoir maîtriser le calcul et le raisonnement constitue un handicap important. Afin de redonner le goût de cette matière aux élèves, l’édition 2015 a donc pour thème « les maths nous transportent ». Le représentant du recteur Jean-Marie Jespère veut d’ailleurs rappeler qu’il est important de « sensibiliser tous les publics à l’apport des mathématiques dans la société ». Et pourquoi pas, au terme de l’événement, «susciter des vocations».

Approche ludique et concrète

Durant toute la semaine prochaine, les mathématiques seront au cœur des établissements scolaires, qui ont choisi de mettre l’accent sur le développement du lien entre mathématiques, plaisir et créativité. Montrer aux enfants et à leurs parents une image actuelle, vivante et attractive des maths, tel est donc l’enjeu des animations. Pendant que 8 écoles maternelles et 11 écoles élémentaires plancheront sur la deuxième manche du championnat académique de calcul mental, au lycée les élèves tenteront de résoudre des énigmes lors d’un concours inter classes. Dans les établissements du 1er degré, les enfants vont également pouvoir approcher les maths différemment: « nous allons exploiter les supports numériques tels que les tablettes » précise le conseiller pédagogique Jean-Luc Elice. Dans les collèges, les CM1 et CM2 seront invités à faire des rallyes de mathématiques avec les 6ème, soit des défis inter degrés pour vivre les maths de façon ludique et conviviale. Par ailleurs le collège Mont des Accords a participé à l’opération « Les Maths au cœur de l’entreprise », afin de faire découvrir aux élèves la diversité des métiers dans lesquels les maths jouent un rôle majeur.   

Des énigmes dans la presse

La population est également invitée à participer activement. Dans nos éditions du mardi 17 mars et du vendredi 20 mars, vous découvrirez des énigmes de mathématiques concoctées par les collégiens et lycéens. Des « problèmes », qui permettront de revisiter ses classiques, de se creuser un peu les neurones et pourquoi pas, de réapprendre à faire des maths… «L’idée c’est d’attiser l’intérêt de la population pour les maths, mais aussi de favoriser les échanges intergénérationnels autour de ces énigmes » précise Jean-Luc Elice.
Les maths, il n’est jamais trop tard pour y prendre goût…

Le saviez-vous ?

Le 14 mars (3-14…) est la journée mondiale des matheux, ou Pi Day. C’est aussi le jour de naissance d’Albert Einstein.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.