Temps de lecture estimé : 2 minutes

Aline Hanson vient d’être à nouveau sollicitée par le syndicat SE-UNSA qui attend des réponses sur la réorganisation de l’enseignement relative à l’ouverture de la cité scolaire. Le 25 mars, une réunion devrait néanmoins apporter quelques réponses.

Au début du mois, une lettre ouverte à l’adresse de la présidente de la Collectivité dont nous nous faisions l’écho dans notre édition du 3 mars, reflétait l’inquiétude des syndicats quant à l’absence de concertation et d’information qui entoure la réorganisation des enseignements générée par l’ouverture de la Cité scolaire. A ce titre, le syndicat SE-UNSA tient à souligner qu’il était également signataire de la missive, aux côtés du SNS-FSU. Regrettant «l’absence de réponse », le SE-UNSA indique avoir transmis ce 16 mars, une seconde lettre, afin de «présenter de vive voix nos doléances sur l’Education à Saint-Martin et de connaître les orientations de la COM à ce sujet ».

Cité scolaire «Robert Weinum» ?

Pour mémoire, les syndicats regrettent que certaines questions restent encore dans le flou : aire de recrutement des élèves, transfert des enseignants, traitement des demandes en matériel (numérique, sports etc), restauration… Quant au nom de ce nouvel établissement, dont il se dit qu’il pourrait être baptisé « Cité scolaire Robert Weinum », le SE-UNSA déplore « le flou » et «la rumeur » qui « règnent ».
Le mercredi 25 mars, les syndicats sont conviés à une réunion concernant les mouvements de personnel et les transferts vers la Cité Scolaire, en présence du représentant du recteur Jean-Marie Jespère, du directeur académique adjoint des services de l’Education nationale Frédéric Bablon, du secrétaire général d’académie adjoint au recteur Firmin Pierre-Henri et du secrétaire général adjoint Emmanuel Henry. Ces derniers tenteront d’apporter des réponses, 48 heures avant l’ouverture du serveur internet pour le mouvement intra-académique des enseignants. Un calendrier ric-rac que les syndicats voient là-aussi d’un mauvais œil.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.