Bien connue pour sa production d’œufs, Soualiga Farm vient de mettre au point l’agriculture hydroponique pour développer la culture des salades. Elles sont d’un vert gourmand et leur feuillage généreux met déjà en appétit…

A Colombier, impasse Peacock, se niche au bout du chemin un véritable garde-manger. Voilà trois générations que les poules pondeuses de Soualiga Farm nourrissent Saint-Martin, en vente directe ou par l’intermédiaire des supermarchés. Mais le père, Dean Hodge, et le fils, Dwayne Hodge, ont récemment travaillé sur l’installation d’une serre pour développer la culture hydroponique des salades. Ce système de culture hors sol est bel et bien opérationnel et depuis un mois, la vente est ouverte. Quelque 650 salades attendent en effet d’être mangées, pendant que d’autres têtes encore bébé garantissent déjà la pérennité de l’exploitation. Fin février, Soualiga Farm avait d’ailleurs reçu la visite d’une délégation de la Chambre consulaire interprofessionnelle et du service agricole de la Collectivité, venus apprécier cette production locale. Tropicana, Romaine, Panisse… Différentes variétés sont cultivées, sans pesticides. 2 € la pièce, tout rond.

Une histoire de famille

A 21 ans, Dwayne Hodge entend reprendre le flambeau de cette propriété agricole familiale. Après deux ans d’études dans une école d’horticulture au Canada, le jeune homme a l’ambition et la volonté réunies pour symboliser cette jeune génération de Saint-Martinois qui veut miser sur le développement du secteur agricole : « c’est une histoire de famille mais j’ai encore d’autres projets » confie le jeune homme, qui entend vivre de cette activité. Soualiga Farm, grenier à œufs historique de Saint-Martin – du temps de Daniel Hodge, le grand-père, la ferme comptait jusqu’à 25 000 poules – c’est aujourd’hui 800 têtes pondeuses, et 900 poussins tout juste débarqués de métropole. De quoi garantir une production quotidienne que l’on peut acheter à la ferme, ou dénicher sur les comptoirs de certains supermarchés (Super U, Grand Marché, Petit Casino de la BO…). A la ferme de Colombier, on peut aussi s’approvisionner en fruits lorsque c’est la saison. On y croise également quelques caprins, ovins et autres porcins.   
Pour acheter vos œufs et vos salades, prendre la route de Colombier : Soualiga Farm se situe au bout de l’impasse Peacock, située juste en face du centre équestre (venir plutôt le matin). Tél. 05 90 29 64 67. Facebook : Soualiga farm

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire