Temps de lecture estimé : 5 minutes

En devenant partenaire de France Active, Initiative Saint-Martin Active a ajouté un outil essentiel à sa panoplie : la garantie bancaire pour les entreprises locales.

Mercredi matin, Marc Chakhtoura, le directeur de la plateforme, a invité les différents acteurs impliqués dans la mise en place de la garantie bancaire sur notre île, qui peut dorénavant concerner tous les candidats à la création de leur entreprise. La société B52 Kite School est la première à Saint-Martin à bénéficier de cette garantie bancaire accordée par France Active, dans le cadre du partenariat finalisé en 2014 entre ce réseau national et la plateforme Initiative Saint-Martin Active. Cette garantie – qui prendra le relais du paiement des échéances en cas de défaillance du bénéficiaire – est assurée par un fonds dédié, auquel participe France Active par le biais de la plateforme de Saint-Martin, mais également la Caisse des dépôts, la CCISM, la Collectivité et l’Europe.

Investir pour se développer

B52 Kite School, basée sur la Baie Nettlé et gérée par Pierre-François Héricourt, a le vent en poupe. Tout comme le kite surf, qui séduit de plus en plus de sportifs amateurs de glisse. Pour satisfaire la demande de sa clientèle en pleine croissance et développer son activité, Pierre-François a vite réalisé qu’il devenait indispensable d’embaucher un moniteur et d’acquérir un second bateau, afin de pouvoir emmener ses clients sur les meilleurs spots. Coût de l’opération : 14 000 € pour un canot gonflable équipé d’un moteur de 50 CV. Le jeune chef d’entreprise s’est tout naturellement tourné vers Initiative Saint-Martin Active, dans la mesure où la plateforme l’accompagne depuis le tout début de son activité, mais également parce que le soutien au développement des entreprises fait partie des missions de la plateforme. Le projet a été validé par le comité d’agrément d’Initiative, un prêt d’honneur de 7 000 € à taux 0% approuvé et le Crédit Mutuel a accepté d’accorder 7 000 € de prêt complémentaire.

Une garantie pour un projet qui tient la route

La nouveauté réside dans le fait que ce crédit a été facilité par la participation de France Active, qui garantit cette somme à hauteur de 65%. Pour Pierre-François, cette garantie bancaire est également la garantie que le projet de développement de son entreprise tient la route, dans la mesure où la confiance lui a été accordée.   
Pour le Crédit Mutuel, cette première est un succès. « Le partenariat entre France Active à Paris et la banque à Saint-Marin s’est très bien passé, » constate avec le sourire Christophe Lavigne, directeur des agences Crédit Mutuel Saint-Martin. « Les trois intervenants y ont trouvé un avantage, » poursuit-il, « France Active a joué son rôle de garant, l’accès au crédit a été facilité pour l’emprunteur et la banque est rassurée de savoir que le crédit accordé est mieux garanti. » Également partenaire d’Initiative, Nicolas Pommier, directeur de la BDAF Marigot, ajoute que 70% de la réussite d’un projet professionnel repose sur le porteur, sa personnalité, ses capacités et sa volonté d’y arriver. Comme d’autres jeunes entrepreneurs accompagnés par Initiative, Pierre-François a la possibilité de se tourner vers son « parrain », le chef d’entreprise Didier Amblard, s’il rencontre une difficulté dans la gestion de son affaire et ce parrainage rassure également les banques.  

Un réseau solide pour financer le fonds de garantie

“La garantie bancaire est une excellente chose, mais l’implication du porteur de projet reste essentielle et doit être mise en lumière par l’expertise, » indique Antoine Rousseau, directeur territorial de la Caisse des dépôts en Guadeloupe. La garantie bancaire de France Active, dont la Caisse des dépôts abonde le fonds de garantie mis en place à Saint-Martin, est basée sur le partage du risque entre les différents partenaires et il est essentiel que le projet fasse l’objet d’une expertise approfondie afin de réduire ce risque au maximum. La Caisse des dépôts, partenaire du réseau France Active et donc d’Initiative Saint-Martin Active, participe en ce sens également au fonctionnement de la plateforme, en abondant le fonds territorial d’aide à l’expertise, pour un montant de 25 000 euros en 2014. »
La CCISM participe au fonds de garantie bancaire à hauteur de 15 000 euros. Pour Jean Arnell, son président, la garantie bancaire est une excellente idée, qui accélère la mise en place des projets en permettant de gagner du temps auprès de la banque. « La plateforme connaît les dossiers et le fait qu’elle donne son feu vert à la garantie bancaire signifie que le projet est solide puisqu’elle est elle-même prête à prendre le risque, » considère-t-il.  
La Collectivité participe très logiquement au financement du fonds de garantie bancaire, à hauteur de 10 000 €, parce que le soutien aux entreprises, et notamment aux TPE, est inscrit dans sa politique économique. « Dès qu’Initiative Saint-Martin Active nous sollicite, je suis prêt à intensifier les moyens que la Collectivité met à la disposition de la plateforme,” assure le vice-président Wendel Cocks, en charge du Pôle économique.
À Saint-Martin, la participation au fonds de garantie bancaire est également inscrite au programme opérationnel 2014 – 2020, géré par la cellule Europe à la préfecture.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.