Temps de lecture estimé : 5 minutes

L’ enlèvement des véhicules mal garés et leur transport à la fourrière a été réactivé récemment par la collectivité. Le marché public a été attribué à la société Lucky’s Car Rental SARL, dont l’activité de gardien de fourrière terrestre bénéficie de l’arrêté préfectoral 072-2014, pris le 24 juillet 2014.

On n’a pas l’intention de verbaliser à tour de bras, ni d’enlever des voitures à tout bout de champ, mais il faut que les automobilistes arrêtent de stationner n’importe où, » nous dit Albert Conner, le directeur de la police territoriale. Et les automobilistes risquent bien en effet de ne plus stationner n’importe où, sous peine de se retrouver confrontés aux conséquences fort ennuyeuses de la mise en fourrière de leur véhicule. Voici ce qu’il vaut mieux savoir avant de stationner sur un bord de trottoir, un arrêt de bus, un emplacement de livraison (sauf si vous êtes livreur, bien sûr), un passage protégé ou n’importe quel autre endroit qui ne soit pas une place de parking en bonne et due forme… À Marigot, mais aussi à Grand-Case et sur tout le reste du territoire, pour peu qu’un policier territorial ou un gendarme se trouve dans les parages.
Si un policier territorial -ou un gendarme, donc- repère votre véhicule garé là où il ne devrait pas l’être, il dresse un procès-verbal pour stationnement gênant ou abusif, qu’il coince sous un essuie-glace. Il appelle ensuite le conducteur du camion de la fourrière, qui arrive sur les lieux plus ou moins rapidement et, si le véhicule est toujours là, le charge et l’emmène à la fourrière, au fin fond de Concordia.

Voici la marche À suivre

Vous arrivez pour reprendre votre véhicule, mais, surprise, il n’est plus là. L’auriez-vous garé ailleurs ? Aurait-il été volé ? Comme vous savez bien que vous n’auriez peut-être pas dû le garer là et que la fourrière existe, vous commencez à penser que votre voiture a pu être enlevée. C’est là que vous regrettez de ne pas vous être garé plus loin, mais sur une place autorisée. Mais que faire ? D’abord, vous appelez la police territoriale au 05 90 87 88 38, qui vous confirmera –ou non– que votre véhicule est bien à la fourrière, et vous invitera si c’est le cas à vous présenter dans ses locaux –à l’entrée de l’hôtel de la collectivité– munis de tous les papiers du véhicule, ainsi que de votre permis de conduire. Vos papiers sont dans la boîte à gants de la voiture ? Il faudra vous rendre à la fourrière les récupérer. Même chose si vous les avez laissés à la maison. Et vous n’avez plus de voiture bien sûr… Si lesdits papiers ne sont pas en règle, ou perdus, vous ne pourrez récupérer votre automobile qu’après avoir régularisé la situation. Et ne vous réjouissez pas si votre véhicule est immatriculé à Sint Maarten, car on vous demandera vos « registration papers » et votre « driving licence ». « C’est un moyen de mettre tout le monde en règle, » remarque avec justesse le directeur de la police territoriale. Si tous les papiers sont là et à jour, l’agent vous remet une copie de la fiche remplie au moment de l’enlèvement du véhicule, avec la date et l’heure du PV, ainsi que la date et l’heure de l’intervention du camion de la fourrière. Muni de ce document, vous vous rendez à la régie des recettes -située 100 mètres plus loin, rue de la Liberté, dans la cour de l’ancienne école du bord de mer-  qui accepte les espèces, les chèque et les cartes bancaires, pour payer l’enlèvement et le gardiennage du véhicule, et où l’on vous remet un reçu. Vous retournez avec ce reçu à l’accueil de la police territoriale, où l’on vous donnera une « mainlevée », sésame indispensable à la récupération de votre véhicule. Obligeante, la police appellera la fourrière pour l’informer que vous arrivez. L’établissement étant situé dans le quartier de la Colombe, il vous faudra soit prendre un taxi, soit avoir sous la main un ami serviable pour vous y rendre. Sur place, vous récupérez enfin votre véhicule, et le PV qui va avec, que vous avez un délai de 30 jours pour payer. Selon les cas, l’amende se monte de 35€ pour un stationnement gênant à 135€ pour un stationnement sur une place réservée aux handicapés. Mais si votre véhicule est immatriculé en dehors de la partie française, il faudra payer l’amende immédiatement, à la police territoriale.

 

Les tarifs de la fourrière

Ils ont été fixés par le conseil exécutif du 8 juillet 2014.
Enlèvement d’un véhicule particulier    110,00€
Gardiennage     4,60€ / jour
Enlèvement d’un cyclomoteur    45,70€
Gardiennage    3,00€ / jour
Enlèvement d’un véhicule de 3,5T et +    122,00€    
Gardiennage    9,20€ / jour

Les heures d’ouverture et les contacts

• Police territoriale, service de la fourrière    05 90 87 88 33
Du lundi au samedi de 7h00 à 20h30

• Fourrière automobile     06 90 63 05 97 – 06 90 22 11 34
Du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00,
le samedi de 9h00 à 12h00

Situé autrefois près du pont de Sandy Ground, la fourrière est installée à présent dans le quartier de la Colombe. Pour s’y rendre, suivre la rue de Concordia jusqu’au bout, continuer sur le même chemin sur une centaine de mètres lorsque la voie se rétrécit, la fourrière se situe juste après le premier virage, sur la gauche.   

• Régie des recettes
Rue de la Liberté, cour de l’ancienne école du bord de mer
Du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.