Temps de lecture estimé : 5 minutes

90% de taux d’occupation en haute saison, 85% actuellement… Qui dit mieux ? Arrivés à Saint-Martin en septembre 2014, l’emblème Riu et son concept «all inclusive» fonctionnent à plein régime. Désireux de communiquer, le Riu Palace Saint-Martin a invité la presse à découvrir son nouvel établissement lundi. Suivez le guide…

Les clients de Saint-Martin, venus majoritairement du Canada, des USA, d’Argentine et de France, apprécient d’abord au Riu que tout soit inclus, même les boissons. Leur séjour étant réglé à l’avance, ils peuvent oublier leur carte de crédit et simplement apprécier ce que l’hôtel propose pour faire de leur séjour une réussite : un cocktail au bord de la piscine ou sur leur chaise de plage, une commande au room service disponible 24 heures sur 24, un dîner gastronomique dans l’un des restaurants… Ils sont nombreux à adorer que l’alcool coule à flots, même dans leur chambre, où 4 bouteilles de scotch, rhum, vodka et gin sont à leur disposition. «C’est la signature Riu,» s’amuse Virginia Casado Castillo, directrice de la communication pour l’Amérique. Le personnel, passé de 172 à 252 employés – voire 300 pendant les fêtes de fin d’année – et habitué entre le Méridien et le Radisson à des établissements plus tranquilles, a du s’adapter au rythme du Riu. Certains ont préféré partir et la chaîne a encouragé ces départs avec une somme rondelette en compensation. «Malgré la rumeur, il n’y a eu aucun licenciement, uniquement des départs volontaires, de personnes qui avaient souvent envie de créer leur propre business et ont profité de cette opportunité pour le faire,» souligne le directeur général, Francisco Benito. Quant aux clients, leur indice de satisfaction est évalué trois fois par mois au travers d’une enquête effectuée par une société externe, dans le cadre de la politique de la chaîne.

Bruno Brazier aux commandes

Quatre restaurants sont à la disposition des touristes. Le Marché, situé dans l’ancienne grande salle de réunion, propose un buffet au petit-déjeuner et au dîner. Le Krystal affiche un menu à la carte, composé par des chefs étoilés au Michelin et l’on y dîne uniquement sur réservation. Le restaurant de plage L’Île et La Mer – l’ancien C restaurant – fonctionne à deux vitesses : formule buffet au déjeuner sur tout l’espace, formule steak house le soir à L’Île et formule gastronomie française à La Mer. La carte est concoctée par Bruno Brazier, le chef dont Riu est heureux d’hériter et pour lequel les épicuriens de l’île n’ont jamais hésité à grimper la côte de l’Anse Marcel. Le soir, les vacanciers se retrouvent au bar Calypso pour un spectacle en live et toute la place qu’il faut pour danser.

Un day pass pour les résidents de l’île

Fermé à tous ceux qui ne portent pas le bracelet Riu et donc au public, l’établissement propose un Day Pass aux résidents de l’île. Pour 70 euros, cette formule valable de 10 heures à 18 heures permet de prendre un petit-déjeuner tardif jusqu’à 10h30, de déjeuner et de profiter de tous les services et activités de l’établissement : bars, piscine, jacuzzi, plage, salle de fitness… Pour ceux qui auraient envie d’y passer une nuit ou un week-end, les tarifs hôteliers s’étalent actuellement de 380 à 580 euros pour deux personnes et pour une nuit, tout compris, sauf le Spa, exploité par la société Renova, comme dans tous les autres Riu du monde. Les chambres, les suites et les salles de bains, rénovées par Radisson il y à seulement deux ans, n’ont pas été touchées. Les grandes suites s’accompagnent d’une «cabana» privative autour de la piscine.

Une ombre au tableau

La seule ombre à ce tableau idyllique reste que les restaurateurs des environs, qui travaillaient beaucoup avec les clients du Radisson où rien n’était compris, aimeraient accueillir davantage de clients de l’hôtel. Le directeur du Riu répond à cela que ses clients sont beaucoup plus nombreux que dans le passé et qu’ils vont dîner à l’extérieur, avec d’ailleurs l’assistance du concierge de l’hôtel, qui fait les réservations pour eux. Il ajoute que leur nombre constitue à l’année une source de revenus conséquente pour les loueurs de voitures, les taxis et les commerçants de toute l’île et que la plus grande activité de l’hôtel a permis la création d’emplois indirects pour toute la sous-traitance. Quant aux bateaux d’excursion qui travaillent au départ de la marina, ils regrettent de voir des bus emmener les passagers vers Simpson Bay, alors qu’il serait si simple pour eux d’embarquer depuis les quais de la marina.

 

En savoir plus sur Riu

• 258 chambres, 252 employés : le Riu Palace Saint-Martin est le plus petit hôtel de la chaîne, qui en compte 105 dans 19 pays à travers le monde, soit 45 390 chambres et 27 813 employés.
• 30ème plus grande chaîne hôtelière du monde, Riu est la première chaîne hôtelière espagnole.
• Créée en 1953 à Majorque par Juan Riu et son épouse, la chaîne est restée une affaire familiale et est aujourd’hui dirigée par la troisième génération de Riu, Carmen et Luis, frère et sœur qui se partagent la présidence.   
• Novembre 2015 verra l’ouverture du Riu Plaza New York Times Square, un hôtel de 600 chambres flambant neuf, pour lequel Riu a investi 300 M$.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.