Temps de lecture estimé : 3 minutes

Après avoir proposé des actions culturelles dans trois classes en janvier dernier, Cindy Choisy, une artiste HeadMade Factory, invite les élèves et le grand public à découvrir sa série d’oeuvres « Cellule’Oz ». Vernissage le 17 avril prochain.

C’est dans le cadre du projet « Ecolo’art » mené par l’Education Nationale que HeadMade Factory, soutenu par l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (ACSE), a monté un projet d’actions culturelles où Cindy Choisy est intervenue dans trois classes de deux écoles primaires (Nina Duverly et Quartier d’Orléans). C’est avec 75 enfants au total, que l’artiste a travaillé autour de l’apprentissage de la fabrication du papier recyclé. A partir de sa propre démarche artistique et en concertation avec les enseignants qui l’on reçu dans leur classe, Cindy a conçu une séquence d’apprentissage autour de la question du respect de l’environnement. La cellulose est l’un des principaux constituants des végétaux. Elle représente une des plus grandes ressources naturelles de la planète. C’est entre autre l’ingrédient principal du papier dont la technique de fabrication remonte à l’an 8 avant J.C. Les sociétés humaines d’aujourd’hui produisent énormément de déchets papier que l’on peut recycler plusieurs fois. Le recyclage du papier permet d’économiser les ressources naturelles, de diminuer les émissions de CO2 et de réduire l’utilisation d’énergie. Créer en éliminant, c’est ce qu’a décidé de faire à son échelle Cindy Choisy (« CINLAB »), redonner vie au papier, lui faire prendre de nouvelles formes, etc. C’est pour expérimenter, recréer, jouer avec les textures et les matières qu’elle y ajoute d’autres ingrédients issus de la flore de son île, tels que le coralita et le coton sauvage. Elle crée ainsi ce qui lui servira de support pour ses œuvres. Ces expérimentations autour de la cellulose l’ont amenée à réaliser un travail graphique nous invitant à l’exploration du monde végétal en allant du microscopique au gigantesque ; un voyage visuel et onirique qui nous plonge dans des univers étranges, organiques et féeriques qui font aussi bien appel à  notre imaginaire qu’à notre inconscient collectif. C’est alors que ces papiers parsemés de symboles et de messages racontent des histoires et tentent de rappeler aux humains leur lien avec la nature… dans laquelle ils ne sont pas les seuls êtres vivants.

Le projet Ecolo’art

« Le projet Ecolo’art – papier recyclé, c’est créer en éliminant. Recycler le papier permet d’économiser les ressources naturelles, de diminuer les émissions de CO2 et réduire l’utilisation d’énergie », déclare Cindy Choisy. Ce projet invite également les élèves à participer à leur échelle à cette démarche environnementale tout en stimulant leur créativité à travers la fabrication de leur propre papier. « Un papier artisanal et personnalisé qui, une fois devenu support, fera partie intégrante d’une œuvre finale. Ce papier fait main, qui sera lui-même déjà une création, guidera par ses reliefs, textures et imperfections un travail graphique qui aura pour thème le monde végétal mettant l’accent sur l’observation et le respect de notre flore », poursuit l’artiste.

A voir du 17 au 30 avril prochain. Vernissage le vendredi 17 au 7 boulevard de France sur le front de mer de Marigot, à côté du restaurant la Vie en rose. Une visite et un catalogue de l’exposition seront offerts à tous les élèves participant au projet.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.