Temps de lecture estimé : 4 minutes

Le périple du président de la République dans la Caraïbe, incluant sa venue à Saint-Martin le 8 mai, se fera avec une importante délégation ministérielle. A noter qu’Aline Hanson pourra s’entretenir en tête-à-tête avec François Hollande.

La venue de François Hollande à Saint-Martin, qui constitue déjà un événement en soi – la dernière visite présidentielle remontant à l’an 2000 avec Jacques Chirac – ne manquera pas de marquer les esprits. Il devrait en effet être accompagné d’autres membres du gouvernement si l’on en croit les agendas ministériels respectifs : la ministre de la Justice Christiane Taubira, la ministre des Outre-mer George Pau-Langevin, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, la ministre de la Culture et de la communication Fleur Pellerin, ou encore la secrétaire d’Etat au développement et à la francophonie Annick Girardin, seraient aux côtés de François Hollande lors de son voyage dans la Caraïbe du 8 au 12 mai. Cette délégation ministérielle doit en effet assister le chef de l’Etat sur les différentes séquences de son programme. Le 9 mai en Martinique, il présidera un sommet régional sur le thème «Caraïbes Climat 2015» consacré à la préparation de la conférence de Paris sur le changement climatique. Le 10 mai en Guadeloupe, le président inaugurera le Mémorial ACTe, centre caribéen d’expressions et de mémoire de la traite et de l’esclavage. François Hollande poursuivra son périple caribéen à Cuba le 11 mai et en Haïti le 12 mai.

Un tête à tête avec Aline Hanson

La venue de François Hollande sur nos terres est « un événement historique » rapportaient lundi matin le préfet Philippe Chopin et la présidente de la Collectivité Aline Hanson, venus évoquer la visite présidentielle au micro de la Voix de Saint-Martin (101.5 FM). « Un travail de préparation a été fait et peu importe la durée de cette visite, l’essentiel est de donner le bon message, de transmettre les dossiers prioritaires » déclarait Aline Hanson. Une vingtaine de « fiches » ont été préparées et c’est inédit pour notre territoire : Aline Hanson pourra s’entretenir durant 10 à 15 minutes en tête-à-tête avec le président de la République. « C’est une véritable chance d’avoir cet entretien » ne manquait pas de relever le préfet Philippe Chopin.

Ceux qui souhaitent rencontrer François Hollande devraient pouvoir lui serrer la main à l’aéroport de Grand-Case, où il devrait atterrir à 18h30 après sa visite à Saint-Barthélemy. Le président devrait également se rendre accessible aux Saint-Martinois à Marigot: « c’est à l’occasion du dépôt de gerbes dans les jardins de l’hôtel de la Collectivité, que la population saint-martinoise sera invitée à saluer le président de la République et sa délégation » indiquent la préfecture et la Collectivité dans un communiqué.
A l’issue de cette cérémonie, François Hollande s’entretiendra à huis-clos avec les élus du conseil territorial et prononcera un discours qui sera retransmis sur écran géant sur la façade extérieure de l’hôtel de la Collectivité. La visite présidentielle sera clôturée par un dîner prévu à 20 heures, réunissant le chef de l’Etat, les élus de Saint-Martin et les élus de Saint-Barthélemy.

Une visite sous haute sécurité

« En raison du caractère exceptionnel de cet événement, certaines mesures de sécurité seront prises » est-il précisé. Des renforts de gendarmerie sont-ils prévus ? Les autorités ne souhaitent pas communiquer sur le sujet. La population est néanmoins avisée que le 8 mai, les rues entourant l’hôtel de la Collectivité seront fermées à la circulation et seules les personnes munies d’un carton d’invitation pourront intégrer le jardin et les locaux de l’hôtel de la Collectivité, qui sera protégé par des barrières de sécurité afin que le public puisse assister à la cérémonie. A noter qu’une partie du parking de l’aéroport de Grand-Case sera condamnée à partir du lundi 4 mai. Quant à la délégation qui accompagnera cette visite présidentielle et ministérielle, nul doute qu’elle devrait être importante. Certaines sources évoquent plus d’une centaine de personnes, mais ce chiffre n’est pas confirmé par les services de la préfecture. En revanche, une cinquantaine de journalistes et photographes suivront le cortège dans ce déplacement en Caraïbe. De quoi placer Saint-Martin sous les feux de l’actualité.
    
De.Gh

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.