Temps de lecture estimé : 3 minutes

Pour le député de Saint-Barthélemy et Saint-Martin, secrétaire national en charge du Comité des Outremers de l’UMP, les promesses faites vendredi par le Chef de l’Etat aux jeunes Collectivités d’outre-mer doivent être suivies d’effets.

Je souhaite vivement, animé de la plus grande vigilance, me faire le comptable des promesses faites par François Hollande » a déclaré le député Daniel Gibbs au lendemain de la visite du chef de l’Etat à Saint-Barthélemy et Saint-Martin, territoires qui ont constitué la première étape de son déplacement dans la Caraïbe. « François Hollande a pris des engagements fermes sur un certain nombre de dispositifs handicapant nos îles depuis des années et sur lesquels je travaille ardemment depuis le début de la législature. Je pense évidemment, en premier lieu, à la révision des compensations des charges négatives dues à l’Etat par ces deux Collectivités. Il était grand temps de mettre un terme à ces absurdités administratives ubuesques ! Mais je pense également à des dispositifs qui peuvent paraître plus anecdotiques certes, mais qui sont autant de ‘manquements administratifs’ alimentant un sentiment d’impunité sur l’île et paralysant en outre, les recettes d’une Collectivité fortement endettée : l’attribution d’un code NATINF, qui va enfin permettre aux forces de l’ordre Saint-Martin de verbaliser les automobilistes était une demande forte de ma part et je me réjouis de l’engagement du président de la République quant à sa création au 15 mai » explique le parlementaire, qui a sensibilisé à maintes reprises le Gouvernement à ces questions.
La réflexion concernant la mise sur pied d’une caisse de sécurité sociale propre à Saint-Barthélemy ou encore, en termes de Justice, la création d’une Chambre détachée du Tribunal de Grande Instance à Saint-Martin opérationnelle dès janvier prochain, étaient également des « dossiers cruciaux » défendus par Daniel Gibbs, qui « se réjouit » des annonces en la matière faites par le chef de l’Etat vendredi dernier.

LE DÉPUTÉ RESTE PRUDENT

« Je suis beaucoup plus prudent quant aux autres promesses faites par François Hollande » a cependant déclaré le secrétaire national de l’UMP en charge du Comité des Outremers. « On nous promet plus de gendarmes mobiles pour endiguer le fléau de la délinquance ? J’aurais voulu entendre parler d’emplois, de formations pour nos jeunes, de coopération, d’intégration économique régionale… M. Hollande s’est dit en faveur de la création de ‘pôles d’excellence’, dans les domaines des langues ou de la formation touristique ? Mais à Saint-Martin, ce sont 10 000 élèves chaque année sur les bancs de l’école et une centaine de bacheliers seulement ! Parler d’excellence, c’est très bien : j’aurais surtout voulu entendre parler de plan de lutte contre l’illettrisme ou l’exclusion… ». Daniel Gibbs s’inquiète également de l’habilitation de l’Etat promise par le président de la République, et qui va permettre à la Collectivité de Saint-Martin de définir l’accès au Revenu de Solidarité Active. « Le RSA, qui plombe pour 12 millions d’euros chaque mois les comptes de la Collectivité est une véritable problématique : mais en donner la compétence du jour au lendemain à Saint-Martin est clairement un cadeau empoisonné. La clé de ce dossier se trouve majoritairement dans une coopération digne de ce nom avec la partie néerlandaise et je déplore que celle-ci n’ait pas été plus au coeur des discours de M. Hollande » conclut Daniel Gibbs.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.