Temps de lecture estimé : 3 minutes

Exemple parfait de coopération entre les secteurs privé et public des deux parties de l’île, le salon SMART a refermé ses portes vendredi. Une 14ème édition « productive » mais avec un bémol pour la fréquentation.

 

 

L’offre et la demande avaient rendez-vous, de mercredi à vendredi, au Sonesta Maho Beach Resort pour la 14ème édition du SMART. Présenté par ses organisateurs comme le salon le plus important du nord-est de la Caraïbe, le SMART a réuni tous les professionnels du tourisme de notre friendly island, ainsi que ceux des îles voisines. A noter également la présence de plusieurs exposants venus d’Antigua et Barbuda. « L’attractivité de notre action commerciale fait qu’ils ont perçu l’intérêt de venir ici, souligne Philippe Thévenet, secrétaire général de l’Association des Hôteliers de Saint-Martin (AHSM). Même si nous sommes concurrents, il existe des échanges et une grande proximité entre certaines îles de la Caraïbe. Nous avons souvent une approche un peu commune des dossiers. Et puis, à partir du moment où on a un salon avec une plus grande offre, on a une meilleure satisfaction des acheteurs. »

QUELQUES ABSENTS…

De ce côté justement, celui des acheteurs, la tendance ne bouge pas. Sans surprise, la clientèle nord-américaine, séduite de longue date par le dépaysement et les facilités que propose notre île, arrive en tête devant l’Europe. « Depuis deux ans, on accueillait aussi des sud-américains, rappelle Kate Richardson, directrice de l’Office de Tourisme. Cette année, cela n’a pas pu se faire mais ces professionnels sont également intéressés par la destination Saint-Martin. On leur donnera prochainement l’opportunité de venir découvrir les hôtels et les différentes activités dans le cadre de notre partenariat avec le côté hollandais, Anguilla et la compagnie aérienne Copa Airlines. »

… MAIS UN SALON PRODUCTIF

Une fréquentation donc légèrement en baisse pour ce 14ème SMART mais un bilan tout de même positif, comme le souligne Jeanne Rogers-Vanterpool, présidente de l’Office de Tourisme. « Ce SMART a été très productif. Nous avons notamment rencontré un tour-opérateur qui commencera à partir de novembre des vols en provenance des Pays-Bas. » Une réunion à ce sujet est d’ailleurs programmée demain entre parties française et hollandaise. Alors, on dit « dank u » à qui ? Dank u SMART !


DU « SPEED MEETING »

Le salon SMART est un salon atypique. Moins « m’as-tu vu » que d’autres rassemblements entre professionnels du tourisme, le SMART est un événement qui a pour essence de multiplier les rencontres. Un peu comme du speed dating. « C’est du speed meeting, lance la directrice de l’Office de tourisme, Kate Richardson. Le salon SMART n’est pas conçu comme les autres salons. On ne vient pas pour s’y montrer mais pour prendre des rendez-vous. Souvent, les agents de voyages et les TO (tour-opérateurs, ndlr) restent le lendemain du salon. Les hôtels et les prestataires d’activités leur ouvrent leurs portes gratuitement ou à un tarif très préférentiel, ce qui leur permet de visiter la destination. »

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.