Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le préfet délégué des îles du Nord Philippe Chopin a été nommé ce mercredi 20 mai préfet de la Creuse et quittera donc Saint-Martin prochainement. Il avait succédé à Jacques Simonnet et officiellement pris ses fonctions le 12 décembre 2011.

Philippe Chopin va remplacer Christian Chocquet, qui était préfet de la Creuse depuis le mois d’août 2013 et qui cessera ses fonctions à compter du 8 juin 2015. Dans les îles du Nord, il sera remplacé par Anne Laubies-Roque qui était sous-préfète hors classe et secrétaire générale dans le Nord-Pas-de-Calais. Alors sous-préfet de Béziers depuis novembre 2009, Philippe Chopin avait succédé au préfet délégué Jacques Simonnet dans les îles du Nord deux ans plus tard. Il y aura passé trois ans et demi. A son arrivée, il avait déclaré que la première priorité de l’Etat étant « d’assurer l’ordre public et la sécurité du citoyen », il se préparait à travailler en étroite collaboration avec les services de la justice, la gendarmerie et la police territoriale pour « faire baisser les chiffres de la délinquance ». Par ailleurs, il avait déclaré vouloir travailler avec les élus et les différentes instances locales, comme le Conseil Economique Social et Culturel (CESC) et la CCISM « pour le développement économique de l’île ». En outre, il avait précisé qu’il comptait poursuivre les efforts de coopération avec la partie hollandaise, déjà entamés par le préfet Simonnet. Voilà qui était « nouveau » pour celui qui n’avait jamais occupé de poste frontalier. Enfin, il avait souligné son intention d’œuvrer pour l’évolution de la Collectivité territoriale de Saint-Martin car avait-il dit, le rôle de l’Etat est « d’accompagner les élus dans cet objectif ».

UN « HOMME DE TERRAIN »

A son arrivée, Philippe Chopin s’était défini comme un « homme de terrain » et a prouvé à maintes reprises qu’il l’était, répondant souvent aux invitations, qu’elles viennent du milieu associatif, scolaire, sportif, culturel, économique, et même de Sint Maarten. Il a également pu faire avancer des dossiers cruciaux pour le développement du territoire tels que le programme opérationnel de coopération, la gestion des fonds européens sur la période 2014-2020, le contrat de plan Etat-COM.

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.