Temps de lecture estimé : 2 minutes

Le célèbre comique antillais Jean-Yves Rupert offre un one-man-show détonant ce samedi soir au Centre culturel de Sandy Ground. Un spectacle créé il y a un an au Casino de Paris où il partage ses « souvenirs » avec une sacrée dose d’autodérision.

Il adore jouer à Saint-Martin. Jean-Yves Rupert est en effet déjà venu une dizaine de fois nous rendre visite. Donc il revient et c’est ce samedi 30 mai à 20h30 au Centre culturel de Sandy Ground. Joint par téléphone la semaine dernière, le comédien ne masquait pas son plaisir : « à Saint-Martin je sais qu’il y a des habitués, ici le public est chaud ! ». Dans son one-man-show qu’il a baptisé « Jean-Yves Rupert et ses souvenirs », le comédien opère un retour aux sources. De ses débuts dès l’enfance à la découverte de l’univers parisien, l’humoriste puise dans son parcours pour faire preuve d’une autodérision hilarante non sans caricaturer affectueusement ses compatriotes antillais : « je parle de moi, de nous, Antillais, mais aussi de ma femme ou encore de ma belle-mère… ». Inspirés du quotidien où il puise à volonté dans les situations les plus cocasses, ses sketches ont offert à Jean-Yves Rupert une notoriété bien au-delà de la Martinique, son île natale, et les Antilles. Pour preuve ses « souvenirs » ont depuis un an rempli le Casino de Paris sur pas moins de six représentations. Ces derniers mois le comédien a également tourné dans de nombreuses villes de province.

NÉ POUR FAIRE RIRE

Jean-Yves Rupert fait sa première scène à tout juste 10 ans. Préférant les projecteurs aux bancs de l’école, il se décide dès l’âge de 14 ans à devenir comédien. Dans les années 80 il rencontre Jocelyn Regina avec qui il formera un groupe d’improvisation. Jean-Yves Rupert se fera ensuite connaître lors de festivals de l’humour dans les Antilles et en métropole. C’est lorsqu’il fait ses premiers pas au petit écran dans la série Bankoulélé que le public sera irrémédiablement conquis. En 2005, il écrit son premier spectacle et commence à tourner entre la Caraïbe et l’Hexagone. Jean-Yves Rupert sera, en 2010, le premier Antillais à remplir le zénith de Paris. A Saint-Martin il est toujours attendu avec impatience. Prenez vos places.

Jean-Yves Rupert et ses souvenirs
Samedi 30 mai, 20h30
Centre culturel de Sandy Ground
Billets en prévente : 25 € (Digicel Howell Center, Digicel Hope Estate, Hanni assurances).
Billets à la porte : 30 €.
Infoline : 0690 77 68 17
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.