Temps de lecture estimé : 2 minutes

Comme chaque année à la veille de la fête des mères, la Collectivité a tenu à rendre hommage à une maman par Conseil de quartier. L’événement a eu lieu ce vendredi 29 mai.

 

 

Selon la vice-présidente Ramona Connor, cette cérémonie annuelle et organisée par la COM, en collaboration avec les six conseils de quartier, permet de « rendre hommage à la figure la plus importante de toutes les civilisations : la femme, symbole de la fécondité et de la vie ». Ainsi, six mamans méritantes ont été honorées et ont reçu un certificat, une rose et un cadeau. Le conseil de quartier n°1 a choisi Alberta Leblanc, surnommée « Manman Berta », habitante de Quartier d’Orléans et mère de neuf enfants. Elle s’est, dit-on, toujours occupée à la fois de ses enfants et des enfants du quartier. C’est Jocelyne Illidge qui a été désignée par le conseil de quartier n°2. Vivant à Grand-Case, elle n’a pas eu d’enfants elle-même, mais elle a pris sous son aile ses deux neveux après le décès tragique de leur mère. Marguerite Bryan a reçu les faveurs du conseil de quartier n°3. Maman de six enfants, « elle ne laisse jamais personne quitter sa maison avec un panier vide », a-t-on déclaré. Arrivée à Saint-Martin à l’âge de deux ans, maman de deux jeunes garçons et enseignante en école maternelle après un grand nombre d’épreuves de la vie, Tamika Mayers a été plébiscitée par le conseil de quartier n°4. « L’expérience enseigne la sagesse », a déclaré la jeune femme. Le conseil de quartier n°5 a choisi Louisita Fleming-Richardson, mère de neuf enfants et « très active dans le quartier de St. James » où elle aime garder l’œil sur les enfants du voisinage. Enfin, le conseil de quartier n°6 a décidé de rendre hommage à Mercedes Toma, « très impliquée dans la communauté de Sandy Ground », selon Georges Richardson, président de ce conseil de quartier. La présidente Aline Hanson a conclu la cérémonie en saluant le courage de ces femmes émérites et en souhaitant une excellente fête des mères à toutes les mamans de Saint-Martin. Par la suite, les enfants du périscolaire sont venus leur réciter un poème de Maurice Carême, tandis que le poète Gérard Chirlias a lu deux de ses poèmes intitulés « Toi ma petite négresse » et « Si j’étais ».

Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.