Temps de lecture estimé : 5 minutes
La Collectivité vient d’entériner un vieux projet qui sera une réalité fin 2015 : le centre-ville de Marigot va passer en zone bleue. Le stationnement sera limité à 1 heure 30 et l’usager devra apposer un disque de contrôle dans son véhicule.

Le projet était dans les tiroirs depuis quelques années. Du temps de la Commune, le conseil municipal avait même déjà adopté le principe d’une zone bleue dans Marigot. Plus récemment, en avril dernier, les bureaux d’étude mandatés par la Collectivité pour le diagnostic préalable à la redynamisation de Marigot avaient à nouveau préconisé une régulation du stationnement. Donc acte. La création d’une zone bleue dans le centre-ville, limitant le stationnement à 1 heure 30, a été validée par le conseil exécutif de la Collectivité réuni le 5 mai dernier. La zone bleue, qui doit être mise en place à la fin de l’année, concerne quelque 450 places de parking dans le périmètre suivant : rue de la République, boulevard de France (entre les rues République et le restaurant Mini club), rue de la Liberté, rue du Général de Gaulle, rue Saint-James, rue du président Kennedy, rue Victor Maurasse, rue de l’hôtel de Ville. C’est donc tout le cœur névralgique de Marigot qui est concerné par cette nouvelle disposition, laquelle « répond à une nécessité d’ordre public » justifie le Conseil exécutif de la COM. Les élus motivent en outre cette décision par « l’augmentation sans cesse croissante du parc automobile ». « Le domaine public ne saurait être uniquement utilisé pour des stationnements prolongés et excessifs » indique le Journal Officiel de la Collectivité, soulignant qu’« il y a lieu de permettre une rotation normale des stationnements de véhicules ». « Aucune dérogation n’est pour l’instant prévue » précise de son côté la direction du Développement durable. Touristes, commerçants, professionnels et salariés seront logés à la même enseigne.
 
ZONE BLEUE, MODE D’EMPLOI
 
Un disque de contrôle distribué à la population permettra aux forces de l’ordre de vérifier que les automobilistes respectent les règles de stationnement. Chaque foyer de Saint-Martin disposera gratuitement d’un seul disque. Tout disque supplémentaire sera facturé 1€ auprès des services de la Collectivité. Dans la zone bleue, la durée maximale de stationnement ne pourra excéder 1 heure 30 entre 8 heures et 18 heures, tous les jours sauf le dimanche et les jours fériés. Le disque devra être apposé de manière visible derrière le pare-brise, à l’avant du véhicule en stationnement. Il devra faire apparaître l’heure d’arrivée et l’heure limite de stationnement. La zone bleue sera signalée par des panneaux et matérialisée par un marquage horizontal de couleur bleue : « les travaux d’aménagement de la zone bleue devraient débuter cet été » nous précise le pôle Développement durable.
 
DES NAVETTES GALISBAY-MARIGOT
Les 240 places de parking situées à Galisbay (en face du village du Carnaval) avaient été livrées à la Collectivité fin 2011. Un projet honorable pour désengorger le centre-ville… mais qui n’avait jamais bénéficié d’un réel engouement auprès des automobilistes. Et pour cause : il était alors prévu de mettre en place un service de navettes pour rallier le centre-ville. Mais ce service n’a jamais existé et trop excentré, le parking n’a pas intéressé les usagers. Il pourrait bien retrouver tout son intérêt : « la mise en place de navettes sera concomitante de la création de la zone bleue » nous confirme le pôle Développement durable.  
 
DES AJUSTEMENTS ?
 
Les personnes qui travaillent toute la journée à Marigot devront donc modifier leurs habitudes… et regretteront peut-être qu’un système de parking payant n’ait pas été prévu pour autoriser le stationnement à la journée. Du côté des loueurs de voiture, les disques devraient être mis à disposition des touristes dans le véhicule en location. Mais on ne sait toujours pas si ces entreprises feront l’objet d’une distribution particulière de disques. Ni même si la Collectivité envisage de distribuer des disques à tous les loueurs du côté hollandais. Ce qui pose la question de la verbalisation des véhicules immatriculés à Sint Maarten…  
Par ailleurs la mise en place de la zone bleue pourrait motiver les décideurs à revoir l’attribution des 60 places de parking aux taxis sur le Front de mer.
 
 
« C’est une excellente chose »

Le vice-président de l’association des commerçants de Marigot (ACM), René Mathon, accueille la création de la zone bleue avec enthousiasme : « c’est une excellente chose, j’applaudis cette décision ». Il est persuadé que les nouvelles règles de stationnement vont offrir un regain d’activité aux commerçants : « il n’est pas rare d’entendre un quidam dire qu’il est venu… puis qu’il est reparti après avoir longuement cherché une place pour se garer ». Mais si René Mathon estime que la zone bleue « ne peut qu’être positive », il suggère qu’elle pourrait être testée sur la prochaine haute saison : « ce serait utile surtout entre décembre et avril et le reste de l’année quand la fréquentation baisse, nous pourrions reprendre un fonctionnement normal ». La Collectivité, qui va investir dans des panneaux et du marquage au sol, n’a pas évoqué cette possibilité.
 
 
Une amende pour les récalcitrants
 
Le montant des contraventions relatives au non respect des règles de stationnement est de 17 €. La Collectivité va pouvoir punir les contrevenants et encaisser les amendes puisque elle va obtenir gain de cause pour la création de son code Natinf, c’est-à-dire le système de code des infractions géré par le ministère de la Justice et nécessaire au recouvrement des amendes. Ce code n’avait jamais été créé pour la Collectivité, mais François Hollande alors en visite à Saint-Martin le 8 mai dernier avait annoncé que le ministère de la Justice allait au plus vite se saisir de ce dossier en publiant un décret dans les plus brefs délais.
Quant à la fameuse taxe routière créée en 2010 mais abandonnée deux ans plus tard, justement à cause de ce vide juridique, elle pourrait (re)voir le jour début 2016, selon nos sources.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.