Temps de lecture estimé : 2 minutes
Un entraînement opérationnel franco-hollandais se déroule en ce moment même à Saint-Martin et dans la zone. Il s’agit d’un exercice de grande envergure baptisé HUREX 2015 et coordonné par les forces armées hollandaises, françaises et les autorités locales.  

Séisme, tsunami, cyclone : les îles de la Caraïbe et a fortiori Saint-Martin sont très vulnérables face à ces risques majeurs. La France et le royaume des Pays-Bas, pour qui l’intervention d’urgence sur notre île binationale constitue un domaine d’intérêt commun, ont organisé un entraînement opérationnel pour répondre à l’urgence face à une catastrophe naturelle. Depuis le 10 juin et jusqu’au 17 juin, les forces armées et les autorités locales déploient tout un dispositif pour s’entraîner à venir en aide à une population locale sinistrée. Mardi dernier, les bâtiments français et hollandais ont débarqué les troupes et leur matériel à Marigot et Philipsburg. Jusqu’à lundi prochain, les troupes seront en mouvement entre Saint-Martin, Saint-Eustache et Saba.
ÉVACUATION DE LA POPULATION
 
Mardi prochain, le clou de l’exercice se déroulera sur le site de la Belle Créole pour évacuer une population sinistrée. Un plastron de militaires français va jouer de rôle de la population civile, et les troupes néerlandaises vont tenter d’évacuer les victimes pour les faire embarquer sur le Dumont d’Urville, et débarquer à Marigot. Parallèlement, deux navires de la marine Nationale (Ventôse et Germinal) ainsi que le nouveau bâtiment logistique de la marine néerlandaise – le Karel Doorman – effectueront un entraînement en mer.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.