Temps de lecture estimé : 2 minutes
Vendredi, dans le cadre de la semaine de prévention du diabète, l’association Saint-Martin Santé s’est rendue à l’hôpital Louis Constant Fleming.

Partenaire de la fédération française des diabétiques, Saint Martin Santé (SMS) a sillonné les administrations la semaine dernière.
En 2012, l’étude Constant, menée par l’ORSAG sur les territoires des îles du Nord, avait montré que 8% de la population saint-martinoise est diabétique. « C’est beaucoup pour un si petit territoire », ne cesse d’alerter Chantale Thibaut, présidente de SMS, qui rappelle également le lien étroit qui existe entre diabète, obésité et hypertension. « Le Caribéen est plus diabétique que le Métropolitain. Nous avons une alimentation très riche en sucres. Il faut que la population soit informée dans sa langue natale, en anglais, en espagnol, en créole. C’est pourquoi nous passons dans les quartiers et les administrations. »
Après la Collectivité et la sécurité sociale plus tôt dans la semaine, SMS s’est donc arrêtée vendredi sur le parvis de l’hôpital où elle n’a pas manqué de susciter un vif intérêt de la part du public, professionnel de la santé ou pas. Au fil des différents stands, les visiteurs ont été informés sur la pathologie, les conduites à avoir et le matériel médical adapté. Ils ont aussi pu redécouvrir les fruits et les légumes à travers des dégustations de jus, de soupes et autres élixirs de détoxification. Mais surtout, chacun a pu profiter d’un dépistage du diabète gratuit. Christophe Blanchard, directeur adjoint de l’hôpital Louis Constant Fleming, a d’ailleurs montré l’exemple. « J’ai fait mon IMC et je suis en léger surpoids. Je vais commencer par manger mieux et puis faire du sport. C’est mangerbouger.fr comme on dit. »
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.