Temps de lecture estimé : 3 minutes
Un anniversaire réussi ! Pour son Tournoi des 50 ans, le Junior Stars voulait marquer les esprits. Les anciens joueurs de l’équipe de France ont eux marqué beaucoup de buts.

« C’était pour nous le plus gros projet de l’année, le plus important financièrement aussi », affirme Hervé Dorvil, le président des Horse Men. « Les équipes locales n’ont pas démérité. Le public a répondu présent. On est vraiment très contents. » Pour ses 50 ans, après l’ouverture de son club house fin février, le Junior Stars souhaitait également marquer le coup par un événement sportif. Et quoi de mieux pour le premier tournoi vétéran de l’histoire du club rouge et blanc que d’accueillir une petite vingtaine d’anciens joueurs de l’équipe de France. Opposés à des formations locales et d’autres venues du reste de la Caraïbe, les invités d’honneur du tournoi ont assuré le spectacle, samedi et dimanche, sur la pelouse synthétique et impeccable du complexe sportif Raoul Illidge, en partie hollandaise.
Respectivement tombeurs des Bleus de Saint-Martin et de l’Instant FC (Guadeloupe) en demies, le club des internationaux de France et le Super Force se sont retrouvés en finale. Samedi matin, le premier affrontement entre les deux équipes avait largement tourné en faveur des Bleus de France (5-0). Et le miracle ne s’est pas produit en finale non plus. Offrant une belle résistance face aux stars du ballon rond, les joueurs du Super Force peuvent être fiers de leur prestation, même si un splendide coup franc de Christophe Cocard et une reprise aérienne de Frédéric Piquionne auront eu raison des rêves saint-martinois. Avec un total de 19 buts en 5 matches, Amoros, Angloma, Sonor, Sylvestre et consort remportent le Tournoi des 50 ans du Junior Stars et seront toujours les bienvenus à Saint-Martin.

Impossible à organiser en partie française
Bien qu’il ne soit pas toujours utile de faire la distinction entre les deux côtés de l’île, on peut cependant s’interroger quant au choix du stade : pourquoi en partie hollandaise ? Hervé Dorvil répond et interpelle au passage les autorités françaises. « Nous n’avons toujours pas de terrain. On ne peut pas se permettre d’accueillir d’anciens joueurs internationaux si la pelouse n’est pas bien entretenue. » Ainsi, pour organiser son Tournoi des 50 ans, le choix du Junior Stars s’est porté sur Raoul Illidge. « Au moins grâce à la partie hollandaise, le tournoi a été possible. »

Classement
 
1. Club des Internationaux de France
2. Super Force
3. Instant FC (Guadeloupe)
4. Les Bleus
5. St Martin Vétéran Club
6. Tortola (Iles vierges britanniques)
7. Junior Stars
8. Suriname
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.