Temps de lecture estimé : 4 minutes
L’Office de tourisme de Saint-Martin était présent à la Caribbean Week 2015 organisée par la Caribbean Tourism Organization à New-York.

Cet évènement permet d’attirer l’attention des médias, professionnels du tourisme, artistes et personnalités politiques sur les atouts touristiques, culturels et économiques des Caraïbes. « Pour Saint-Martin, faire partie d’une organisation telle que le CTO permet de s’assurer une place de choix sur le marché du tourisme régional et international, tout en se démarquant des autres destinations » veut à ce titre rappeler l’Office de tourisme. Durant ce salon, la présidente de l’Office de tourisme Jeanne Vanterpool et la directrice Kate Richardson, ont assisté à des séminaires et ont rencontré diverses personnalités. Le 4 juin le site Tripadvisor a organisé la soirée des Travelers’ Choice Best Islands 2015, à laquelle l’Office de tourisme était convié. Saint-Martin s’est vu récompensé en tant que cinquième île la plus attrayante des Caraïbes pour la dualité de sa culture et de ses paysages. Des lieux emblématiques de l’île ont été primés, tel que la plage d’Orient Bay (13ème sur 25) pour son décor paradisiaque et son panel d’activités, ainsi que le quartier de Grand-Case comme lieu de prédilection des amateurs de gastronomie et de plongée.

Appel à projets dans le cadre de la politique de la Ville
 
Dans l’attente des futurs contrats de ville, l’État et la Collectivité entendent maintenir leur engagement au bénéfice des habitants des quartiers prioritaires tels qu’ils ont été définis dans le cadre de la politique de la ville et s’associent pour lancer un appel à projets.
Ainsi, les actions proposées devront principalement cibler les habitants des quartiers de Sandy Ground et Quartier d’Orléans et répondre aux enjeux en matière de : cohésion sociale (réussite éducative, aide à la parentalité, accès au droit, à la culture, au sport et à la santé, citoyenneté) ; amélioration du cadre de vie et développement urbain (embellissement des quartiers, sécurité, activités en lien avec les équipements, relogement) ; développement économique, emploi, insertion sociale et professionnelle, création d’activités économiques.
Les projets devront intégrer trois priorités transversales : jeunesse ; égalité entre les femmes et les hommes ; prévention de toutes les discriminations.
Les porteurs de projets doivent déposer leurs dossiers avant mardi 30 juin 2015 auprès du service cohésion sociale de la préfecture de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin et à la Collectivité. Pour plus d’informations : marie-helene.coutant@saint-barth-saint-martin.gouv.fr

L’appel du 18 juin dignement célébré

 
« Quoi qu’il arrive, la flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ». Jeudi le Monument aux Morts de Saint-Martin accueillait la commémoration du 75ème anniversaire de l’Appel du 18 juin, prononcé par le général de Gaulle en 1940. La gendarmerie, les élus de la Collectivité, le député et le sénateur ainsi que la préfère, étaient hier aux côtés des Anciens combattants pour célébrer le discours du général de Gaulle prononcé à Londres en 1940 et considéré comme le symbole de la Résistance française.

Conférence archéologique ce vendredi soir
 
Dans le cadre des Journées nationales de l’archéologie, les Archives territoriales de Saint-Martin invitent la population ce vendredi soir à 18 heures pour une conférence et une exposition présentées par Clara Samuelian et Nathalie Sellier-Segard, responsables d’opération à l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) : « Un village de pêcheur du Néo indien à Grand-Case, présentation des résultats des dernières fouilles de Grand-Case ». En 2014, l’INRAP a réalisé deux fouilles archéologiques sur le site d’habitat précolombien de Grand-Case Nord. Ce site est localisé au nord-ouest de l’île de Saint Martin, à l’extrémité orientale du bourg actuel et en contrebas du morne First Stick Hill. Il s’étend sur un cordon sableux entre le littoral et la lagune. Les premiers résultats présentent des niveaux et des structures anthropiques liés à un habitat amérindien. La grande quantité de matériel archéologique récolté lors de la fouille indique d’anciens dépotoirs. Ces zones de rejets sont généralement situées en retrait des maisons. Des trous de poteaux attestent d’ailleurs la présence de ce type d’habitat en carbet. La découverte d’une sépulture témoigne des gestes rituels et indique que les amérindiens enterraient leurs morts dans l’enceinte du village. Les travaux archéologiques ont également permis la reconnaissance de structures fossoyées servant à la production de chaux. Ces vestiges attribués à la période coloniale montrent que le site  a été occupé par l’homme depuis la période amérindienne jusqu’à aujourd’hui.

Pluie de croquettes pour les toutous !
 
Le Refuge de Chevrise adresse un grand merci à Island Gems Charity Foundation à Philippe Milovidoff, qui ont généreusement offert 15 sacs de croquettes. « Nous sommes toujours très heureux pour toute aide que nous pouvons recevoir » confie Ursula.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.