Temps de lecture estimé : 6 minutes
Après avoir dévoilé une nouvelle identité visuelle haute en couleurs, la compagnie aérienne française spécialiste de la zone Caraïbe révèle les nouveaux uniformes que porteront ses 455 hôtesses, stewards et personnels au sol à compter du 20 juillet prochain.

Créés par Jean-Marc Benoit, styliste antillais reconnu, ces nouveaux uniformes « constituent une étape supplémentaire dans l’ancrage caribéen de la nouvelle communication d’Air Caraïbes » indique la compagnie dans un communiqué. A l’occasion d’un défilé organisé à Pointe-à-Pitre le 19 juin dernier au siège d’Air Caraïbes, les nouvelles tenues inédites et emblématiques de l’élégance caribéenne ont été présentées auprès de clients et partenaires. Emilie Brunet, directrice commerciale Antilles-Guyane d’Air Caraïbes déclare : « Nous avions déjà collaboré avec Jean-Marc Benoit lors de la Fashion Week que nous avions organisée à bord de nos vols il y a 3 ans. Sa sensibilité et son talent nous avaient alors véritablement séduits. Lorsque que nous avons décidé de revisiter les uniformes de nos équipes, nous lui avons tout naturellement demandé de participer au tour de table des créateurs retenus. Sa vision à la fois moderne, colorée et élégante a fait l’unanimité !» Jean-Marc Benoit fait partie de cette nouvelle génération de stylistes qui devraient permettre à la mode guadeloupéenne de mieux s’exporter dans la Caraïbe et au-delà.

La Semsamar lance  une deuxième édition de « S’em ta route » au profit des jeunes
 
Du 18 au 22 mai dernier, une quinzaine de jeunes en recherche d’emploi, ont été initiés aux métiers de l’entretien et de la petite réparation locative. Cette initiative de la Semsamar, lancée à la demande de son président Wendel Cocks, s’inscrit dans sa volonté d’assurer, au sein de ses résidences, un service de qualité à ses locataires en matière de travaux de petites réparations et entretiens tout en contribuant à l’insertion professionnelle et sociale des jeunes. Devant le succès rencontré par la première session de « S’em ta route », Wendel Cocks a donc décidé de réaliser avant les vacances une deuxième session de formation au profit des jeunes sans emploi. Vous avez entre 18 et 28 ans, vous êtes à la recherche d’un emploi, vous êtes sérieux, motivés et désireux de saisir une opportunité de formation-immersion professionnelle, vous avez  de bonnes aptitudes au bricolage, à l’électricité, à la plomberie et vous souhaitez découvrir ces métiers… Participez au programme d’initiation “S’em ta route” de la Semsamar pour découvrir les métiers de l’entretien et de la petite réparation locative. Par la suite, un dispositif d’immersion en entreprise de deux à trois mois sera organisé au profit des jeunes qui auront démontré les aptitudes et le savoir-être nécessaires en vue d’une insertion professionnelle à long terme. La 2ème session d’initiation se déroulera du 20 au 24 juillet avec 15 jeunes. Saisissez votre chance ! Date limite d’inscription : le 4 juillet.

L’Etat et les collectivités locales déclarent la guerre aux sargasses
 
Face aux sargasses, l’Etat et les collectivités locales ont signé un protocole samedi dernier en Guadeloupe. Un fond de secours et de solidarité de 1,5 millions d’euros sera constitué. A l’occasion de l’assemblée générale de l’association des maires de Guadeloupe (AMG), un protocole de mobilisation et de solidarité face aux arrivées massives d’algues sargasses sur le littoral guadeloupéen a été signé par l’Etat et les collectivités locales samedi 20 juin, à la mairie du Lamentin, en présence du préfet de région, du président du Conseil régional, de la présidente du Conseil départemental, de l’ensemble des présidents des intercommunalités de l’archipel, ainsi que du président de l’AMG et du président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME). Ce protocole définit l’organisation générale du dispositif de ramassage des algues, la création de brigades vertes ainsi que la constitution d’un fonds de secours et de solidarité doté de 1,5 millions d’euros. Il y est également question de la création d’une instance d’information et de concertation économique et sociale animée par les services de l’Etat, ainsi que de la mise en place d’un dispositif d’observation de la présence d’algues dans la proximité de l’archipel guadeloupéen.
L’ensemble de ces mesures sera conduit par un comité de pilotage composé des signataires du protocole. Il veillera tout particulièrement à coordonner les actions des communes et des groupements de communes ainsi qu’à la mise en œuvre des brigades vertes, en liaison avec les services de l’Etat, Pôle emploi et l’ADEME. Un appel à projets, doté de 800 000 euros par l’Etat via l’ADEME, permettra également au comité de pilotage de recenser les techniques innovantes de ramassage et de valorisation des sargasses ciblées sur la Guadeloupe ainsi que de mieux connaître ce phénomène.

L’adressage en voie d’amélioration
 
Le 16 juin dernier, le 1er vice-président Guillaume Arnell recevait à la Collectivité la directrice exécutive de la Poste outre-mer, Pascale Scoarnec, et la directrice régionale Michèle Paolini. Le but de cette visite de courtoisie : informer la Collectivité des projets de l’établissement bancaire à Saint-Martin et discuter de la mise en place d’une convention de partenariat Collectivité/La Poste pour améliorer l’adressage. Pascale Scoarnec a tout d’abord présenté au vice-président de la Collectivité le plan de réhabilitation de La Poste de Marigot, qui sera en travaux de septembre à décembre 2015. Il s’agira de repenser l’accueil du public dans le bâtiment, avec une organisation mieux adaptée aux besoins de la clientèle. Comme l’a précisé Madame Scoarnec, la continuité du service sera assurée pendant toute la durée des travaux. La Poste prévoit par ailleurs de rééquilibrer les tournées des facteurs, une refonte qui vise à améliorer la performance des tournées, et qui sera effective dès janvier 2016. La question de l’adressage a fait l’objet d’une discussion approfondie et le vice-président Arnell s’est montré très attentif à la nécessité de signer une convention avec La Poste, dans le but d’améliorer la qualité de l’adressage à Saint-Martin. En effet, selon Pascale Scoarnec, il y a 571 voies à Saint-Martin, et les facteurs se plaignent souvent de l’imprécision de certaines adresses. « La Collectivité devrait revoir la nomination des rues, tout comme la numérotation qui fait défaut dans certains quartiers, La Poste est prête à l’accompagner dans ce processus ».
« Améliorer l’adressage est une urgence pour la Collectivité, je suis donc très heureux de cet échange car il y a une proposition concrète de partenariat. La présidente Hanson a toujours une oreille attentive lorsqu’il s’agit de travailler en transversalité, et elle ne manquera pas de soutenir ce projet de convention », a souligné Guillaume Arnell, qui est en charge du pôle de Développement Durable dont dépend le service Adressage. Une réunion de travail entre les techniciens du service Adressage de la Collectivité et les responsables de La Poste a eu lieu, mercredi 17 juin, afin de mettre à plat les problématiques d’adressage et dessiner les contours de ce partenariat qui devrait prendre effet rapidement.

Une kermesse pour soutenir les projets
 
L’école Hervé Williams 1 organise sa première kermesse ce samedi 27 juin à partir de 10 heures. Une tombola sera tirée avec de nombreux lots à gagner (karting, montre mp3, etc.)
Egalement au programme : nombreux stands de jeux dont un château gonflable, barbes à papa, démonstration de Capoiera, de premiers secours, théâtre et barbecue. Les participations permettront de soutenir les divers projets pédagogiques proposés aux élèves de l’école.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.