Temps de lecture estimé : 2 minutes
Depuis lundi la Collectivité a entamé la démolition des baraquements installés sur la parcelle AW 34 à Baie Orientale, afin de pouvoir mettre en œuvre son projet de réhabilitation touristique du site.

Depuis lundi les pelleteuses sont en action sur la parcelle AW 34 de la Baie Orientale, plus communément appelée « petites plages » (lire aussi notre édition du 19 mai). Mercredi, dans un nuage de poussière, le site se transformait progressivement en un amas de tôles et de bois où s’activaient les ouvriers de l’entreprise TMTT, titulaire du marché de travaux de démolition lancé par la Semsamar mi-mai. S’activaient aussi quelques chalands, trouvant là de quoi récupérer des matériaux pour leur usage personnel. D’ici une quinzaine de jours, le site devrait être totalement rasé. Au préalable, et conformément à ce qui leur avait été annoncé, les occupants de la parcelle avaient reçu un courrier de la Collectivité leur demandant de mettre le lieu à disposition. Autrement dit, de plier bagages. Une longue traversée du désert débute donc pour ces commerçants qui ont dû fermer boutique. Ainsi qu’ils en faisaient part dans nos colonnes en mai dernier, l’inquiétude persiste sur le prix qui sera annoncé quant aux nouvelles attributions des autorisations d’occupation (AOT) qui seront délivrées une fois le secteur réhabilité. Les travaux de reconstruction doivent être lancés dès cet été afin que ces petites plages soient relookées pour la prochaine saison touristique. Comme annoncé après le passage du cyclone Gonzalo, la Collectivité a programmé la création d’un nouveau pôle touristique en plusieurs modules de constructions légères, assorties d’un parking, d’un marché, d’une promenade et de la réfection de la route.
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.