Temps de lecture estimé : 3 minutes
Vendredi dernier le vice-président Wendel Cocks dévoilait dans le détail le projet de réhabilitation de la parcelle AW34 baptisé « Les Carbets de Baie Orientale », annoncé pour octobre 2015.

Sur les « Petites plages » les pelleteuses sont en train de terminer leur travail de démantèlement des anciens baraquements. La construction de nouveaux ouvrages visant à réhabiliter le site en un nouveau pôle touristique doit débuter sous peu. Vendredi dernier, le vice-président de la Collectivité en charge du pôle développement économique, Wendel Cocks, avait convié la presse pour dévoiler la mouture de ce projet à 3 M€ et dont il voulait rappeler qu’il s’agit d’une « action phare de l’actuelle mandature », programmée dès 2012 mais décidée après les ravages causés par le cyclone Gonzalo. La destruction du site, assurée par les ouvriers de l’entreprise TMTT, veut être « une opération pilote écologique » précisait l’entrepreneur Franck Viotty, expliquant que tout ce qui peut être recyclable (tôles, végétaux…) était mis de côté. Face à l’afflux de personnes venues récupérer des matériaux pour leur usage personnel, il assurait en outre avoir laissé faire au début : « c’était difficile de savoir qui était qui dans l’occupation des anciens bâtiments ». Mais rapidement, l’entreprise a remis de l’ordre et le chantier a été fermé au public.
Du côté des occupants de la parcelle, qui avaient été invités à quitter les lieux par un courrier de la présidente « le projet a été globalement bien reçu », même si « certains n’y croyaient pas et ont attendu la dernière minute pour partir ».
De nouvelles unités fonctionnelles
Le maître d’œuvre « Alias Construction Management » a lui présenté les plans du projet désormais baptisé « Les Carbets de la Baie Orientale. « Il s’agira de livrer des unités fonctionnelles » précise le cabinet. Au 15 octobre, seront donc sortis de terre huit restaurants, quatre boutiques, un marché comprenant dix petits carbets, trois espaces pour les activités nautiques, ainsi qu’un poste de secours et des sanitaires publics. « Il y aura de la place pour que chacun puisse installer son enseigne » précisent les opérateurs, qui affirment avoir misé sur des couleurs neutres pour harmoniser l’ensemble. Un éclairage spécifique permettra d’exploiter le site en nocturne. A noter que les personnes souhaitant exploiter sur les Carbets de la Baie Orientale devront obligatoirement faire une demande d’AOT, y compris les watersports. « Toutes les personnes qui étaient déjà installées auront la priorité » indique Wendel Cocks, même si seulement quelques exploitants étaient alors en règle. « En début d’année nous avons révisé les prix des AOT sur tout le territoire et ces tarifs s’appliqueront pour les Carbets de la Baie Orientale ».   
Commenter avec Facebook

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.